Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Annonces de l'église Aristotélicienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Mar 16 Fév 2010 - 23:48

Citation :




    Eméritat de Son Eminence Ivrel.



    Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Nommons, au nom de l’ensemble des cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne réunis en Sacré Collège par la grâce du Très-Haut, son éminence Ivrel, évêque de Clermont, Cardinal émérite et Chancelier suppléant de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Faict à Rome le V février de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Mar 16 Fév 2010 - 23:48

Citation :




    Nomination de Dunpeal Godwin de Avis au dicastère de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy en tant que Chancelier.



    Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Nommons, au nom de l’ensemble des cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne réunis en Sacré Collège par la grâce du Très-Haut, son éminence Dunpeal Godwin de Avis, évêque de Guarda, Cardinal romain et Chancelier de la Congrégation pour la Diffusion de la Foy en remplacement de son éminence Ivrel.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Faict à Rome le V février de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Mar 16 Fév 2010 - 23:48

Citation :




    Suspension de Ecaterina de Sévillano Réaumont de ses fonctions de Cardinal National



    Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Faisant suite aux suspicions de trahison avancées, statuons et ordonnons la suspension de son éminence Ecaterina de Sévillano Réaumont de ses fonctions de Cardinal National. Il est pour le moment laissé à Ecaterina de Sévillano Réaumont la jouïssance de ses autres fonctions au sein de l'Eglise, mais la suspension pourra être étendue selon les nécessités.

    La suspension s'appliquera dans l'attente que la Curie se soit prononcée sur l'opportunité de sanctions.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le V février de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:50

Citation :




    Nomination de Thomas Bombadil d'Azayes à la préfecture de l"Office des Presses, Journaux et Parchemins



    Nous, Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, Archevêque d'Arles, Seigneur d'Eyguières, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Nommons, Monseigneur Thomas Bombadil d'Azayes, archevêque de Reims, Préfet de l'Office des Presses, Journaux et Parchemins.

    Ad Majorem Dei Gloriam

    Faict à Rome le XVII février de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:50

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Au peuple franc-comtois,
    Aux autorités de Franche-Comté.


    Si nous prenons la plume aujourd’hui, c’est à la fois pour faire état de notre mécontentement
    et pour remettre certaines choses au clair, car il semble que, comme bien trop souvent, le
    commun des mortels s’arroge le droit d’interpréter les écritures, les doctrines et les canons de
    la Sainte Institution, se posant comme supérieur en intelligence et en érudition aux hommes
    d’Église qui les ont écrite.

    Les faits qui nous poussent à vous écrire sont bien entendu la récente abrogation du concordat
    Franc-Comtois. De fausse rumeurs, et surtout de fausses croyances, prêchées comme vérité
    intangible par les autorités laïques sont parvenues jusqu’à nous. Aussi est-il utile de faire la
    lumière sur chacune de ces erreurs qui accablent un peu plus les fidèles croyants.

    Un concordat est un acte canonique, émanent de l’autorité suprême de l’Église
    Aristotélicienne et Romaine. Par autorité déléguée, la Congrégation des Affaires du Siècle,
    est habilitée, au nom de la Curie et du Sacrée Collège des Cardinaux, dont elle est le dicastère
    diplomatique, à produire des actes à caractère canonique comme le sont les concordats.
    Revêtus de ce caractère sacré inaliénable, les concordats font partie intégrante des canons de
    l’Église qui régissent le peuple de Dieu dans des régions données. Ils sont comme des
    précisions locales aux canons généraux. Tout fidèle doit tenir en même estime le Dogme et le
    Droit Canon car ils sont tout deux de nature divine. L’un ne prend pas le pas sur l’autre. De ce
    fait, toute personne baptisée cessant de reconnaître et rejetant une partie des canons de
    l’Église se pose ipso facto en position de schismatique. Un concordat, comme nous venons de
    le démontrer, étant un acte canonique, son rejet implique nécessairement un schisme (cette
    appellation s’applique aussi bien au clergé qu’aux fidèles), que l’on soit aussi vertueux que les
    saints dans ses actions quotidiennes.

    Dès lors, la Franche-Comté venant de procéder à l’abrogation du concordat là liant à l’Église,
    elle vient de sombrer dans le schisme. Cependant, nous accordons le bénéfice du doute aux
    autorités comtales et supposons qu’elles ont péchés par ignorance, ignorant qu’un concordat
    était un acte canonique, et que le rompre entraînait des conséquences fâcheuses.

    Aussi, fort de ce constat, nous exhortons et admonestons les autorités parlementaires à revenir
    sur leur abrogation en réhabilitant le concordat. Étant aujourd’hui pleinement conscients de
    leur erreur et de leur crime de lèse-majesté divine et humaine, les autorités de Franche-Comté
    sont invitées à se raviser, sous peine de quoi, l’Église Aristotélicienne et Romaine ne pourra
    que constater leurs mise au ban de la communauté des fidèles – sans qu’un procès ne soit
    nécessaire comme certain l’on prétendument affirmer car les faits sont patents et reconnus.
    L’excommunication est certes une peine « disciplinaire », mais elle est aussi « pénitentielle ».

    Enfin, l’Église appelle tous ses fidèles croyants et son clergé à rappeler aux autorités franc-
    comtoises leur devoir envers Dieu et l’Église. En outre, Elle réaffirme la pleine légitimité,
    conformité et validité du concordat prétendument abrogé par le gouvernement de Dole. Tout
    fidèle se doit de s’y tenir et de s’y conformer.

    La Franche Comté est terre d’aristotélisme, nous d’en doutons pas un seul instant, mais
    quelques uns de ses dirigeants ont péchés par négligence, ignorance ou orgueil. L’Église offre
    son pardon. Tant que les conditions imposées par l’Église n’auront pas été respectées, la
    Congrégation des Affaires du Siècle n’engagera aucun dialogue sur de nouveaux accords
    concordataires.

    Puisse Dieu vous inspirer sagesse à tous et vous conduire sur le juste chemin de la Vertu
    et de la Foi.


    Bénédiction apostolique.



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal et Doyen du Sacré Collège,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.



    Fait à Rome, le VII du mois de mars de l'an MCDLVIII.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:50

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Au peuple franc-comtois,
    Aux autorités de Franche-Comté.


    Les autorités de Franche-Comté semblent être restées sourdes aux discours de l’Église et continuent
    de se constituer en entité doctrinale, capable de légiférer et d’argumenter sur les canons de l’Église.
    Non contentes de se poser déjà en schismatiques en abrogeant le concordat, elles ne reconnaissent
    plus l’autorité religieuse de l’Église Romaine en s’érigeant comme supérieur à l’ordre spirituel dans
    l’interprétation de ses canons.

    L'Église à qui le Très-Haut a confié le dépôt de la foi à le devoir d’annoncer la vérité et de l'exposer
    fidèlement au peuple de Dieu dont Elle à la charge. Elle dispose ainsi du devoir et du droit inné,
    indépendant de tout pouvoir humain d'annoncer en tout temps et en tout lieu les principes de la
    morale, même en ce qui concerne l'ordre social, ainsi que de porter un jugement sur toute réalité
    humaine, dans la mesure où l'exigent les droits fondamentaux dont Elle dispose et le salut des âmes.

    Tous les hommes sont tenus de chercher la vérité en ce qui concerne Dieu et son Église, et lorsqu'ils
    l'ont connue au travers de l’enseignement de la Sainte Institution, ils sont tenus, en vertu de la loi
    divine et par l'obligation du baptême, d'y adhérer et de l’observer.

    Le Pontife Romain, en vertu de sa charge, le Sacré Collège des Cardinaux et les Saintes
    Congrégations, en vertu du pouvoir délégué dont ils bénéficient, jouissent du pouvoir suprême dans
    le magistère sacré, solennel et universel de l'Église. Ce qu’ils proclament comme doctrine à tenir sur
    la foi et les mœurs, comme dogme ou comme canon, doit être tenu pour inviolable et incontestable,
    car inspiré par l’Action Divine au travers de laquelle s’exprime la volonté de Dieu dont l’Église de
    Rome se fait le porte-voix.

    Les autorités franc-comtoises accusent la Sainte Institution de prôner la guerre à défaut de prêcher
    la paix. Mais sont-elles conscientes de ce qu’elles disent ? Sont-elles consciente que l’Église, plus
    qu’une main diplomatique tendue, leur dispense un enseignement spirituel qui les sauvera de la
    damnation et de l’excommunication ? Dans sa grande mansuétude et sa généreuse miséricorde,
    l’Église Aristotélicienne et Romaine caractérise leur faute de péché d’ignorance et non de conscience,
    les sauvant par là de l’excommunication latae sentencia. Aujourd’hui, la Congrégation des Affaires du
    Siècle, par notre voix, vous indique les erreurs spirituelles commises. Aussi, fort de ce constat, le
    péché passe d’ignorance à conscience. Devant cet état de fait, les contrevenant doivent faire acte
    de contrition puisque pécheur en pleine connaissance de cause.

    Nous n’ignorons pas que les autorités franc-comtoises ne nous prennent pas au sérieux et osent
    continuer à défier l’autorité et le magistère spirituel de l’Église. Aussi sommes nous devant
    l’obligation, face à leur volonté patente de persister dans l’erreur, de définir un délai de réflexion, au
    delà duquel nous ne pourrons que faire notre office, en pleine légitimité spirituelle et canonique, et
    suivant les préceptes et doctrines de l’Église. Nonobstant les protestations du Franc-Comte, nous
    laissons aux parlementaires Franc-comtois un délai de sept jours à compté de celui-ci pour se raviser,
    reconnaître leur erreur et engager les procédures en vue de la réhabilitation du concordat.

    Du point de vue de la Nonciature Apostolique, les négociations pour un potentiel futur concordat,
    comme semble le souhaiter les autorités de Dole, sont gelées et ne seront envisagées que lorsque les
    parlementaires pécheurs auront fait acte de résipiscence. En dehors de cette condition sine qua non,
    le précédent concordat, étant toujours reconnu comme valide aux yeux de l’Église, sera toujours en
    application.

    Avant que de conclure, nous répondrons à deux interrogations du Franc-Comte auxquelles nous
    estimons que des précisions claires doivent être portées, le reste étant à notre sens suffisamment
    expliqué dans notre précédent courrier et par la voix de notre Protonotaire Apostolique en légation
    extraordinaire en Franche-Comté.

    Qu’il soit clair que l’Église n’a jamais affirmer ni penser que la Franche Comté était dans son
    ensemble devenue impie, hérétique ou schismatique, mais que seuls ses élus étaient reconnus
    comme fautif en ayant contrevenu au Droit Canon.

    Enfin, concernant ce dernier et sa remise en cause par le Franc-Comte dans l’annexe de sa dernière
    lettre, nous balayons d’un revers de main les allégations fallacieuses et hors de propos que son
    acrimonie lui fait proférer à l’égard de l’Église. Car qu’il soit entendu que : la modification du Droit
    canonique n’a en aucun cas modifié les conséquences ou l’interprétation des articles du concordat
    franc-comtois. En effet, ces modifications étant d’une part mineures, elles ne modifiaient en
    rien – lorsque les articles les subissant ayant un lien – les articles concordataires ; et d’autre part,
    que la plupart d’entre elles concernaient l’administration de l’Église et le gouvernement du clergé
    et n’avait aucune incidence sur l’application du dit-concordat. En conséquence, la révision du Droit
    Canon ne saurait constituer une raison favorable à l’abrogation du document concordataire.


    Bénédiction apostolique.



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal et Doyen du Sacré Collège,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.



    Fait à Rome, le VIII du mois de mars de l'an MCDLVIII.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:50

Citation :




    Elévation de Verty de Montfort-Toxandrie au rang de cardinal national suffragant


    Nous, Cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine, réunis en Sacré Collège, devant le Très-Haut et sous le regard d’Aristote,


    Créons Verty de Montfort-Toxandrie, archevêque métropolitain de Bourges, Cardinal national suffragant de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine en tant que représentant de la zone géodogmatique francophone auprès du Consistoire Pontificale de la même entité linguistique.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Donné à Rome le XIX du mois de Mars, le vendredi, de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur.



    Pour le collège des Cardinaux,
    Aaron de Nagan, Doyen du Sacré-Collège.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:50

Citation :


    ........
    In medio stat Virtus
    Constitution Apostolique « La Vertu se tient au milieu ».






    Livre 4 : La Justice d’Église



    Partie I : Des généralités et des compétences


    Généralités

    Article 1 : La Justice d’Église est administrée par la Congrégation de la Sainte Inquisition, dicastère romain administré par un Cardinal-Chancelier Grand Inquisiteur.

    Article 2 : La Justice d’Église est une composante générale de la justice des royaumes et répond donc également aux impératifs moraux de celle-ci, transcrits dans « La Charte du Juge », en tenant compte toutefois de sa place et de sa mission.

    Compétences

    Article 3 : La Justice d’Église est compétente dans toutes les violations du Dogme, des doctrines et du Droit Canon de l’Église Aristotélicienne, Universelle et Romaine. Elle se prononce sur l’orthodoxie des actes qu’elle est amenée à juger.

    Article 4 : La compétence de la Justice d’Église s’étend aussi loin que porte l’ombre d’Aristote et peut s’exercer sur l’ensemble des paroisses des royaumes.

    Article 5 : Tout individu peut, sauf dispositions contraires approuvées par les autorités compétentes, être plaignant, prévenu ou témoin.

    Article 6 : Dans l’articulation des sources du droit, la Justice d'Église puise ses sources, dans l'ordre, chaque source citée prévalant sur la suivante :
    - Du Dogme Aristotélicien
    - Des Doctrines
    - Du Droit Canon
    - Des accords, traités ou concordats validés par les autorités compétentes de l’Église.
    - De la coutume jurisprudentielle
    - De l’usage

    Juridictions et ressort

    Article 7 : La Justice d’Église comprend une justice ordinaire et une justice d’exception.

    Article 8 : La justice ordinaire, est rendue en premier ressort par l’Officialité épiscopale, en deuxième ressort par la Rote Apostolique

    Article 9 : La justice exceptionnelle est rendue par le Tribunal d’Inquisition, en deuxième ressort par le tribunal pontifical



    Texte canonique sur la Justice d'Église,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V le dixième du mois de janvier, le dimanche, de l'an de grâce MCDLVIII.

    Première publication par feu Son Éminence Frère Nico le troisième du mois d'Août, le jeudi, de l'an MCDLIV ; revu, cacheté et publié à nouveau par Son Éminence Aaron de Nagan, Cardinal-Chancelier et Doyen du Sacré Collège, le dix-neuvième jour du mois de Mars, le vendredi, de l'an de grâce MCDLVIII.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :


    ........
    In medio stat Virtus
    Constitution Apostolique « La Vertu se tient au milieu ».
    - Suite -






    Livre 4 : La Justice d’Église



    Partie II : Des Officialité Épiscopales


    Généralités

    Article 1 : Il existe une Officialité Épiscopale par diocèse. La mise en place de l’Officialité relève du pouvoir discrétionnaire de l’évêque du diocèse nonobstant tout concordat ou accord particulier. L’Officialité du diocèse où se trouve l’archevêché, est dite Officialité Archiépiscopale. Elle supplée à tout défaut d’officialité épiscopale suffragante.

    Composition

    Article 2 : Les Officialités Épiscopales sont composées :
    - De l'Évêque du Diocèse et de deux Officiaux. Par exception, un official peut être suppléé par un clerc de la province, si les circonstances l’exigent, notamment s’il est partie au procès.
    - Du Procureur Épiscopal assisté par le Vidame de la province ecclésiastique dont dépend l'Officialité Épiscopale.

    Article 3 : La présidence de l'Officialité est assurée par l’Évêque du diocèse. Si l’évêque est partie du procès l’affaire doit être renvoyée devant l’officialité archiépiscopale ou être dépaysée.

    Article 4 : Le Procureur Ecclésiastique est nommé à titre viager par l’évêque du diocèse dont dépend l’Officialité avec l'aval de la Congrégation de la Sainte Inquisition, dont les conditions prévues sont définie dans le règlement interne de la Congrégation. Il peut être révoqué par un cardinal inquisiteur sur lettre circonstanciée de l’évêque, président l’officialité.

    Article 5 : Le Vidame est chargé de veiller à l’application de la peine, sauf dispositions contraires du jugement.

    Article 6 : L'Official est nommé par l'Évêque dont l’Officialité relève pour ses connaissances du Droit Canon. Il est nécessairement un clerc. Il assiste l'Évêque, délibère avec lui et se voit chargé, avec le Procureur Épiscopal, de la tenue des archives et de l'acheminement des copies à la Congrégation de la Sainte Inquisition ainsi qu'au Consistoire Pontifical concerné.

    Article 7 : Dans le cas où l’Officialité ne pourrait siéger au complet, il appartient à l’évêque du diocèse, soit de faire envoyer l’affaire devant l’Officialité archiépiscopale, soit dans le cas d’une absence de procureur épiscopal, de faire mandater un procureur général ecclésiastique, ou un missus inquisitionis agissant comme tel, par la congrégation de la Sainte inquisition, afin de le suppléer.

    Compétence territoriale

    Article 8 : L’Officialité Épiscopale est compétente pour les actes commis dans les paroisses du diocèse sur lequel elle a autorité, ou par des paroissiens résidant dans le dit diocèse. En cas de litige, la Congrégation de la Sainte Inquisition ou par défaut le Consistoire Pontifical compétent attribue la procédure au tribunal le plus apte.

    Saisine

    Article 9 : Toute plainte ou demande auprès de l’Officialité épiscopale doit être déposée entre les mains du procureur épiscopal ou de ses services.

    Article 10 : La saisine de l’officialité est assurée par le Procureur Épiscopale, celui-ci peut saisir l’officialité de son propre chef, mandaté par un responsable de la Congrégation de la Sainte Inquisition, par le Consistoire Pontifical ou par un Cardinal.



    Texte canonique sur la Justice d'Église,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V le dixième du mois de janvier, le dimanche, de l'an de grâce MCDLVIII.

    Première publication par feu Son Éminence Frère Nico le troisième du mois d'Août, le jeudi, de l'an MCDLIV ; revu, cacheté et publié à nouveau par Son Éminence Aaron de Nagan, Cardinal-Chancelier et Doyen du Sacré Collège, le dix-neuvième jour du mois de Mars, le vendredi, de l'an de grâce MCDLVIII.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :




    Réintégration de Son Éminence Ecaterina de Sévillano Réaumont au sein de la Curie



    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine et doyen du Sacré Collège, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote,


    Avons statué et ordonné après consultation du Sacré-Collège, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons la réintégration de son éminence Ecaterina de Sévillano Réaumont, évêque de Prusias ad Hypium, au sein de la Curie. Cependant, étant sous le coup d'une procédure judiciaire du tribunal pontifical, ses droits sont temporairement rétrogradés à ceux d'un cardinal suffragant.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le XXVIII mars, le dimanche, de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur




    Pour le collège des Cardinaux, Aaron de Nagan,
    Doyen.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :



    Au peuple hollandais,
    Aux autorités de Hollande,
    A la Congrégation de la Sainte Inquisition,
    Au Concile Episcopale du Saint Empire.


    Nous prenons notre plume en ce jour afin d'exprimer notre mécontentement quant à l'utilisation
    frauduleuse de nos scels visant à impliquer directement la Congrégation de la Sainte Inquisition
    dans les troubles recensés en Hollande.

    Le III avril MCDLVIII fut publié un communiqué portant notre nom, notre fonction de Grand
    Inquisiteur ainsi que nos sceaux personnel et Congrégationnel informant que la combinaison
    des partisants de la Sainte Eglise Aristotélicienne et de ceux de l'Eglise de Loki dans le parti
    politique Den Hollandsche Vrijheidspartij ne saurait être tolérée sous peine d'excommunication.

    Nous débuterons la présente démonstration en affirmant ne plus occuper la-dite charge, Son
    Eminence Clodeweck de Montfort-Toxandre - Que ses yeux percent la nuit pour foudroyer
    l'hérésie - demeurant à ce jour notre successeur et de fait le seul et unique titulaire de la
    charge de Grand Inquisiteur.

    Aussi, nous portons plainte près la Congrégation de la Sainte Inquisition afin de châtier les
    vils fraudeurs ayant apposé nos nom et scel et nous engageons à les traquer personnellement
    afin que de leur faire avaler leurs bourses putrides que nous ferons découper à l'aide d'une
    tenaille de notre sélection, rouillée jusqu'au cœur et point le moindre du monde aiguisée.
    Nous incitons toute personne susceptible de nous communiquer des informations quant à
    l'auteur du communiqué frauduleux à prendre contact avec nous au plus vite et promettons
    en prime une authentique relique de feue Son Eminence Lorgol : un éclat du masque qu'il porta
    suite à la lutte qu'il mena contre la secte In Tenebris.

    Par ailleurs, enjoignons a titre personnel le peuple de Hollande à ne point sympathiser avec la
    menace hérétique qu'incarne la maligne et rebelle secte de Loki, icelle propageant à travers la
    Création ses fourbes idées et faisant l'apologie de la sodomie, du stupre et du lavement à la
    bière, de fait perdue dans les entrailles de l'engeance hérétique et ne pouvant être assimilée
    par le corps dans le respect des préceptes de Sainte Boulasse. Méfiez vous fort des mous
    compromis qui n'apportent que division et désolation. Restez unis dans l'adversité et boutez
    hors de nos très Aristotéliciens Royaumes ces illuminés qui ne mériteraient qu'un jet
    d'oignons fris pour saluer leur pathétique comédie.

    Nous laissons aux autorités temporelles et ecclésiastique le soin de prendre les mesures
    appropriées afin d'endiguer cette menace au plus vite.

    Puisse le Tout Puissant vous accompagner dans cette tâche,


    Bénédiction apostolique.

    Cyril Kad d'Azayes,
    Cardinal Romain.



    Fait à Rome, le IV du mois d'avril de l'an MCDLVIII.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :




    Correctif curial concernant la nomination de Tonius au poste de "Vidame du
    patriarcat de Venise"



    Nous, Aaron de Nagan, Cardinal de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine, Archevêque de Césarée, Chancelier de la Nonciature Apostolique, Vicomte d’Ivry, devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, au nom du Connétable de Rome, la Congrégation des Saintes Armées et en notre qualité de Doyen du Sacré Collège des Cardinaux,



    Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, statuons et ordonnons la nomination de Tonius aux fonctions de commandant de la Garde Épiscopale du patriarcat d'Aquilée, et l'élévation aux rang et appellation d'Aspirant Vidame de la dite province.

    La précédente nomination Monseigneur Alessandro de Montemayor datée du III mars MCVDVIII étant canoniquement invalide est reconnue comme telle et sans effets.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le VIII avril, le jeudi, de l’an de grâce MCDLVIII de Notre Seigneur




    Pour le collège des Cardinaux, et les Saintes Armées,
    Aaron de Nagan, Doyen du Sacré Collège.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Aux peuples des nations germanophones,
    Aux fidèles du Saint Empire de la Nation Germanique.


    Nous prenons la plume ce jour, après une mûre réflexion, et après diverses enquêtes qui nous ont
    permis de mieux prendre connaissance des faits secouant une partie de l’Église allemande. Le fait est
    minime, mais ceux qui y sont confronté se posent des questions auxquelles l’Église Aristotélicienne et
    Romaine doit répondre pour apporter éclairage et vérité.

    Ces derniers temps, un homme se fait passer pour ce qu’il n’est pas en usurpant l’identité d’un
    évêque décédé il y a de cela plusieurs années : Graufang Fugger. Nous tenions à apporter notre
    démenti le plus vif : celui qui se fait passer pour feu Graufang Fugger n’est qu’un vil mécréant qui
    salit la mémoire d’un mort et d’un éminent prélat.

    Les divers témoignages ainsi que les actions menées par cet homme ne font que confirmer cette
    usurpation. En effet, dernièrement, nous avons reçu une lettre du pseudo Graufang nous demandant
    la création d’une Église Aristotélicienne Autonome en Saint Empire. Or, et nous profitons de cette
    tribune pour réexpliquer la nature d’une telle Église « autocéphale », une Église Aristotélicienne
    Autonome ne peut être créée qu’à la limite des terres aristotéliciennes, comme les antiques marches
    l’étaient à la limite de l’empire carolingien. De plus, l’Église du Saint Empire Romain, des territoires
    allemands, et le Consistoire Pontifical pour les Nations Germaniques existant et assurant le maintien
    de l’aristotélisme en ces lieux, il ne saurait exister une institution aristotélicienne annexe qui aurait
    une autorité égale sur un même territoire.

    Pour conclure, nous réaffirmons avec force que toute personne ayant rejoint In Gratebus le Ciel et les
    rangs de l’Église triomphante est considérée comme morte par l’Église Romaine, In Gratebus et Res
    Parendo. Nul ne peut déroger à cette règle physique. Toute personne prétendant le contraire serait
    considérée comme hérétique.

    Nous exhortons et admonestons le pseudo Graufang à cesser ses agissements perfides qui jettent
    l’opprobre sur l’Église Allemande qu’il salit en usant de manière insidieuse de l’identité d’un prélat de
    cette Église.


    Bénédiction apostolique.



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal et Doyen du Sacré Collège,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.



    Fait à Rome, le XXVIII du mois d'avril de l'an MCDLVIII.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:51

Citation :


    ........
    In medio stat Virtus
    Constitution Apostolique « La Vertu se tient au milieu ».
    - Suite -






    Livre 4 : La Justice d’Église



    Partie IV : Du Tribunal Extraordinaire d’Inquisition


    Article 1 : Le tribunal Extraordinaire d’Inquisition ou Tribunal d’Inquisition, est formé d’un cardinal inquisiteur ou d’un Missus Inquisitionis, dénommés "Inquisiteur". Son audience se tient sur le lieu de l’enquête. L'inquisiteur cumule la présidence et la procure du procès

    Article 2 : Le Missus Inquisitionis est missionné par un Cardinal Inquisiteur.

    Article 3 : L'inquisiteur conduit l’instruction dans le secret. Il réunit les preuves, interroge les parties et les témoins, recueille les aveux. Il juge de l’opportunité des poursuites et rédige l’acte d’accusation.

    Article 4 : Une Officialité Épiscopale qui se connaîtrait déjà de la cause dont s'est saisie l’inquisiteur est, de facto, dessaisie de l'affaire qu'elle a en examen au profit de la juridiction extraordinaire.

    Article 5 : L'inquisiteur peut recourir à la question préalable ou à la grande question, dans le cas où seuls les aveux de l'accusé permettraient d'établir sa culpabilité ou son innocence. L'administration de la question ne doit pas faire couler le sang, entraîner la mort ou provoquer d’infirmité définitive.

    Article 6 : S’il dispose de pouvoirs discrétionnaires et exclusifs le mettant à l’abri de toute ingérence, l'Inquisiteur doit, autant que faire se peut, associer à la conduite du procès l’évêque du diocèse où siège le Tribunal d’Inquisition, exception faite du Saint Siège ou le cardinal Camerlingue fait office d’évêque.

    Article 7 : Devant le Tribunal d’Inquisition l’accusée à la faculté de se faire assister d’un conseil, celui-ci étant obligatoirement un fidèle aristotélicien.

    Article 8 : La procédure au Tribunal d’Inquisition suit le modèle du procès inquisitorial.



    Texte canonique sur la Justice d'Église,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V le dixième-huitième du mois de février, le jeudi, de l'an de grâce MCDLVIII.

    Première publication par feu Son Éminence Frère Nico le troisième du mois d'Août, le jeudi, de l'an MCDLIV ; revu, cacheté et publié à nouveau par Son Éminence Aaron de Nagan, Cardinal-Chancelier et Doyen du Sacré Collège, le neuvième jour du mois de mai, le dimanche, de l'an de grâce MCDLVIII.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tully
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Age : 29
Paroisse (Diocèse) IG : Vienne (Lyonnais-Dauphiné)
Spiritualité Grégorienne : 5686
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 16 Mai 2010 - 16:52

Citation :


    ........
    In medio stat Virtus
    Constitution Apostolique « La Vertu se tient au milieu ».
    - Suite -






    Livre 4 : La Justice d’Église



    Partie VI : De la Procédure


    Procédure devant l’Officialité

    Article 1 : La saisine de l’officialité est assurée par un procureur ecclésiastique, qu’une plainte ait été déposée ou non.

    Article 2 : Le procureur ecclésiastique a en charge l’instruction du procès, qu’il conduit dans le secret. Il réunit les preuves, interroge les parties et les témoins, et recueille les aveux. Il juge de l’opportunité des poursuites, rédige et fait lecture de l’acte d’accusation. Il n’est pas autorisé à faire usage de la question.

    Article 3 : L’accusé a la faculté de se faire conseiller par un avocat de confession aristotélicienne, ecclésiastique ou non, dès que le procureur décide de l’opportunité des poursuites et tout au long de la procédure.

    Article 4 : Les charges retenues et la teneur des accusations portées, doivent être communiquées à la défense dès lors qu’elle en fait la demande.

    Article 5 : Le tribunal entend, en séance publique, les plaidoiries du procureur ecclésiastique, et de la défense.

    Article 6 : Le jugement est rendu et la peine prononcée après délibération par l’évêque, qui aura soin d’entendre préalablement l’opinion de ses assistants.

    Article 7 : S’il est jugé coupable, l'accusé peut interjeter appel de la décision près le Tribunal de l'Inquisition. En ce cas, le procureur ecclésiastique transmet l’intégralité des pièces et du dossier à la Congrégation de la Sainte Inquisition.

    Article 8 : Le procureur ecclésiastique peut, à sa discrétion, interjeter appel de la décision de l’officialité par devant le Tribunal Pontifical.


    Procédure inquisitoriale

    Article 9 : L’inquisition a pour but de sauver des âmes. Pour se faire, la procédure inquisitoriale se compose de six parties :
    - Le temps de grâce,
    - L’appel des témoins,
    - La déposition des témoins,
    - L’interrogatoire des accusés qui ouvre le procès en lui-même,
    - La sentence de réconciliation des hérétiques repentants et de condamnation des entêtés,
    - L’exécution de la sentence.

    Article 10 : Le temps de grâce est fixé par l’inquisiteur, avant le procès, et peu durer jusqu’à trente jours durant lesquels tout coupable peut venir de lui-même abjurer.

      - Article 10.1 : Durant le temps de grâce, l’inquisiteur fait appel aux témoins, soit directement soit en place publique par le truchement d’un crieur.

    Article 11 : Durant la déposition des témoins, ceux-ci sont entendus. De leur déposition, seule la substance est notée.

      - Article 11.1 : Quoique dans les tribunaux civils, les juges aient coutume, pour découvrir la vérité, de confronter les témoins à l’accusé, cette méthode ne doit pas être employée et n’est pas d’usage dans les tribunaux de l’inquisition.

      - Article 11.2 : Le témoin dénonce toute implication personnelle dans la « perversion hérétique » du prévenu. Il doit jurer de garder la foi aristotélicienne et d'abjurer toute hérésie.

      - Article 11.3 : Si le témoin avoue avoir eu quelques sympathies pour l'hérésie, mais reconnaît être dans l'erreur et s'en repent, de témoin il devient prévenu ; sa déposition devient confession, laquelle débouche sur une solennelle abjuration, suivie d'une absolution assortie d'une pénitence légère en temps de grâce. Lui est alors délivré une « lettre de pénitence », à la fois sauf-conduit à l'égard des autorités religieuses et brevet d'orthodoxie.

      N.B. : La pénitence légère pourra être, à la discrétion du juge, soit le port de la bannière de honte pour un temps donné, soit le pèlerinage, dosé en nombre et en éloignement, proportionnel à la gravité des fautes avouées.

    Article 12 : Passé le temps de grâce, toute personne convaincue d’hérésie, de faute d’hérésie, ou d’apostasie, qui ne s’est présenté elle-même, devient suspecte.

      - Article 12.1 : Parmi les suspects évoqués se trouvent :
        - Les hérésiarques (les chefs des sectes),
        - Les hérétiques (les fidèles des hérésiarques et adepte de l’hérésie),
        - Les suspects (ceux qui témoignent de zèle pour les hérétiques),
        - Les celatores (ceux qui s’engagent à ne pas dénoncer les hérétiques),
        - Les receptores (ceux qui ont au moins deux fois hébergé des hérétiques pour les protéger, eux ou leur réunion),
        - Les defensores (ceux qui prennent la défense des hérétiques en parole ou en acte contre l'Inquisition),
        - Les relaps (ceux qui après avoir abjuré retombent dans l'erreur).

    Article 13 : L’évocation est la convocation publique du suspect devant l’instance, avant la formalisation de la mise en accusation. L’évocation a pour but de faire prendre conscience au suspect de la gravité de sa faute et de lui permettre d’abjurer ses actes avant la mise en accusation. Elle sert de repère public de l’ouverture de la procédure.

    Article 14 : Qu'il ait spontanément répondu à la citation ou parce qu'il a été arrêté et conduit manu militari devant les juges, le suspect comparaît. Lui sont lu les témoignages qui l'accusent sans dévoiler le nom des témoins.

    Article 15 : Dans un premier temps, l’inquisiteur fait jurer à l’accusé sur « le Livre des Vertus » de dire la vérité sur tout ce sur quoi on l’interrogera.

    Article 16 : Dans un second temps, l’inquisiteur demande à l’accusé de reconnaître les dogmes, les doctrines et les enseignements de l ‘Église Aristotélicienne.

    Article 17 : Il est demandé à l’accusé s’il sait de quoi il est accusé, et par qui.

    Article 18 : L’inquisiteur questionne ensuite l’accusé jusqu’à ce que la vérité se fasse.

      - Article 18.1 : Aux yeux du Tribunal le suspect parvient à se justifier, il est libre.

      - Article 18.2 : Le suspect est coupable. Il peut encore avouer et se repentir, ce qui ramène aux cas précédents, mais n'étant plus en temps de grâce, la pénitence est alourdie et peut aller jusqu'au mur ou la prison à vocation pénitentielle :

      N.B. : Il existe de pénitences du mur : le mur large, où l’achat de nourriture, le droit de visite, et les permissions de sortie sont accordés ; et le mur strict, où le coupable est rationné au pain et à l’eau, les pieds ferrés.

      - Article 18.3 : Le suspect n'avoue pas mais est estimé coupable. Il est immédiatement frappé de la pénitence du mur dans les conditions du mur strict, jusqu'à une nouvelle comparution. Si le mur amène le prévenu à avouer, on revient aux cas précédents.

    Article 19 : Si Le suspect cité ne comparaît pas – qu'il se cache, ait pris le maquis ou choisi l'exil, il est systématiquement condamné par contumace "comme hérétique par sentence définitive". Ceci implique la confiscation immédiate de ses biens qui seront vendus aux enchères au profit de l'autorité qui détient le pouvoir spirituel supérieur sur le lieu où le condamné était domicilié.

      - Article 19.1 : S'il vient à être arrêté, l’arrêt du jugement lui est signifié. Le contumax - la personne condamnée par contumace - est envoyé au mur perpétuel dans les conditions du mur strict.

    Article 20 : Pour les hérétiques accomplis, trois cas de figure se présentent :
    - L'hérétique abjure spontanément : il est condamné à une simple pénitence. L’entrée dans les ordres pourra être indiquée.
    - L'hérétique est arrêté, avoue et fait acte de contrition : il est condamné à une simple pénitence pouvant aller jusqu'au mur perpétuel.
    - L'hérétique est arrêté mais dans son obstination à rester dans l'erreur refuse d'abjurer : il est condamner comme hérétique impénitent avec la remise au bras séculier.


    Le jugement

    Article 21 : Le jugement est solennellement lu au condamné, généralement un dimanche, à l'issue de la messe, en chaire ou sur le parvis devant un grand concours de peuple et d'autorités religieuses et laïques. C'est le "sermon général" qui peut regrouper plusieurs condamnations.

    Article 22 : L’exécution des sentences civiles et de mort sont toujours l’œuvre du pouvoir temporel.



    Texte canonique sur la Justice d'Église,
    Donné et entériné à Rome par le Sacré-Collège sous le pontificat du Très Saint Père Eugène V le dixième-huitième du mois de février, le jeudi, de l'an de grâce MCDLVIII.

    Première publication par feu Son Éminence Frère Nico le troisième du mois d'Août, le jeudi, de l'an MCDLIV ; revu, cacheté et publié à nouveau par Son Éminence Aaron de Nagan, Cardinal-Chancelier et Doyen du Sacré Collège, le dixième jour du mois de mai, le lundi, de l'an de grâce MCDLVIII.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
p27kw
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 715
Age : 27
Paroisse (Diocèse) IG : Blois-Orléanais
Spiritualité Grégorienne : 4240
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Dim 19 Mar 2017 - 22:41

Citation :


Nous, Florentin de Muids, Archevêque métropolitain de Rouen et Primat de France,

    Parceque Nous ne pensons pas pouvoir accomplir la mission qui Nous a été confiée de façon solitaire, Notre équipe primatiale est ainsi constituée :
    - Monseigneur Lyonis d'Appérault [p27kw], Evêque in Partibus de Canope, en tant que 1er Vice-Primat en charge des relations entre les prélats et les autorités locales.
    - Monseigneur Talona de Vir [Talona], Archevêque métropolitain de Reims, en tant que 2ème Vice-Primat en charge du recrutement des clercs.
    - Monseigneur Thibauld d’Espalion [thibauld], Evêque suffragant d’Agen, en tant que 3ème Vice-Primat en charge des affaires communes.
    - Monseigneur René-Alphonse de Louvelle [Avaryss], Archevêque suffragant de Toulouse, en tant que Secrétaire Primatial

    - Son Excellence Melian de Ventoux [Melian], Chevalier Sénateur d’Isendeuil, en tant que conseiller exceptionnel.

    Que Dieu veille,



Le 17 Mars 1465,
Au Palais Archiépiscopal de Rouen

Revenir en haut Aller en bas
RolandCartier
Père Bibliothécaire
Père Bibliothécaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 271
Paroisse (Diocèse) IG : Angers (Anjou)
Spiritualité Grégorienne : 2352
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Sam 6 Mai 2017 - 11:45

Citation :


Nous, Florentin de Muids, Primat de France et Archevêque de Rouen,


    Annonçons la liste des sièges épiscopaux et archiépiscopaux vacants In Gratebus au sein de la Primatie de France & l'appel à candidatures permanent pour lesdits sièges. Ainsi, les candidats sont priés de nous faire parvenir curriculum vitæ et lettre de motivation par courrier privé. Nous rappelons que les candidatures doivent respecter les statuts de l'Assemblée épiscopale de France. Les diocèses suffragants ouverts à candidature suite à l'absence de tout clerc à leur tête sont :

    • Langres
    • Bazas
    • Beauvais
    • Cahors
    • Tarbes
    • Limoges

    Les diocèses suffragants ouverts à candidature et possédant à leur tête un clerc n'ayant pas dignité épiscopale sont :

    • Nevers
    • Clermont
    • Rodez
    • Lisieux
    • Malines          
       

      Rappel des conditions pour candidater à la charge d'archevêque & évêque suffragants :
      Article 5.1.2 Seul un clerc théologien ayant exercé pendant au moins trois mois une charge lui conférant le pouvoir de célébrer et d’octroyer divers sacrements aristotéliciens peut postuler à la charge d'évêque ou d’archevêque suffragant. En outre, tout candidat doit être titulaire d’une licence es théologie obtenue dans un séminaire primaire reconnu par la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien.

      Précisons toutefois que, dans les diocèses ne possédant aucun clerc à leur tête :
      * En vertu de la décision de l'AEF du 7 janvier 1464, les prêtres théologiens ne possédant pas encore leur licence peuvent faire candidature à la fonction de vicaire diocésain nommé IG ;
      * En vertu de l'indult pontifical du 17 avril 1464, les théologiens baptisés mais non-ordonnés peuvent postuler à la fonction d'intendant commendataire (IG).





Le 27 avril 1465,
Au Palais Archiépiscopal de Rouen




Citation :

    Ouverture du procès en canonisation de Segalello A l'Universalité des Fidèles, Nous, Son Éminence Aymé von Frayner-Embussy, Cardinal Romain Électeur-Prêtre de Sainte Raphaëlle Archange, Chancelier du Saint Office,  archevêque in partibus de Nazareth et duc de Ferrare, faisons annonce de :

      La validation par le cénacle des théologues du Saint-Office et par le Sacré-Collège des Cardinaux de l'hagiographie de Segalello, prêtre italien ayant vécu après le Renouveau de la Foi. Annonçons ainsi l'ouverture du procès en Canonisation dès le premier jour du mois de mai de cette année : les fidèles du monde entier sont invités à se prononcer en place d'Aristote, après avoir pris connaissance de la vie exemplaire du bienheureux.

    Ad Majorem Dei Gloriam. Donné à Rome, le XXIXe jour du mois d'Avril de l'an d'Horace MCDLXV, sous le Pontificat d'Innocent.





Citation :


    Fiat justicia pereat mundus Nomination d'un préfet Nous, Son Éminence Arnault d'Azayes, Marquis d'Ancône, Cardinal romain électeur de la paroisse de Saint Ripolin des Anges, Archevêque de Tours, Théologue du Saint-Office romain, Légiste pontifical, Chancelier de Cyril Kad cardinal d'Azayes, En notre qualité de Chancelier de la congrégation de l'Inquisition,

      Avons statué et ordonné, et par notre présent édit perpétuel et définitif, disons, statuons et ordonnons la nomination de frère Stephan von Salem à la fonction de préfet de l'inquisition francophone. Puisse Monseigneur être digne de son immense prédécesseur, aider à la coordination des forces contre le Sans-Nom et participer à la salvation des âmes de France, de Bretagne et d'Empire.

    En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée à Rome le vingti-deuxième jour du mois d'avril de l'an d'Horace MCDLXV, sous le pontificat de SS Innocent VIII.

---------------------------------

_________________

Père Roland Cartier : Grand Prieur Grégorien et Curé de Montélimar.
Revenir en haut Aller en bas
p27kw
Doyen Grégorien
Doyen Grégorien
avatar

Masculin Nombre de messages : 715
Age : 27
Paroisse (Diocèse) IG : Blois-Orléanais
Spiritualité Grégorienne : 4240
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Lun 8 Mai 2017 - 14:26

Citation :


    Validation du cursus professoral du Séminaire Grégorien d'Argentat


    Par la présente, Nous, Monseigneur Boguslaw Swiatoslawicz, Préfet de la Préfecture à l'Enseignement Aristotélicien,

      Devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote, au nom de la Congrégation pour la Diffusion de la Foi,

      Annonçons, après une étude approfondie des leçons, la validation du cursus professoral du Séminaire Grégorien d'Argentat, en l'accordant ainsi la permission d'enseigner librement le dit cursus aux étudiants.

      De plus, nous reconnaissons l'ensemble des diplômes professorales délivrées par le Séminaire Grégorien d'Argentat depuis la publication de cette annonce.



    Pax et Bonum


    Fait à Rome le 8 mai de l’An de Grâce MCDLXV.


Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2792
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7349
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Mer 17 Mai 2017 - 11:50

Citation :





    Annonce officielle du décès du Cardinal Camerlingue et du Cardinal Archidiacre de Rome




    Nous, Tibère de Plantagenest, Doyen, Cardinal Connétable, Chancelier de la Congrégation des Saintes Armées, Préfet du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique, Archevêque de Nicée,

    Au nom de Sa Sainteté Innocent le Huitième et de la Curie réunie en Sacré-Collège, devant le Très-Haut et sous le regard d'Aristote,



    Faisons annonce officielle de la mort de Son Éminence Aymé von Frayner, dict Uterpendragon, Cardinal Camerlingue, Chancelier de la Congrégation du Saint-Office, Archevêque in partibus de Nazareth et frère grégorien, et de Son Éminence Arnault d’Azayes, Cardinal Archidiacre de Rome, Chancelier de la Congrégation de la Sainte Inquisition et Archevêque métropolitain de Tours.

    Tout indique que Leurs Éminences ont fait l’objet d’un lâche assassinat, qui a suscité l’effroi dans les rangs du Sacré-Collège. Nous ne pouvons que condamner avec la plus grande fermeté un acte d’une lâcheté sans nom, qui est clairement destiné à déstabiliser l’Église dans son ensemble. En réponse, nous nous engageons à rester unis pour combattre le mal et protéger l’Église dont nous sommes les enfants, dans la fraternité. Une enquête a d’ores et déjà été diligentée afin de connaître les circonstances exactes du meurtre de Leurs Éminences.

    Dans l’immédiat, les membres du Sacré Collège souhaitent se consacrer à pleurer leurs frères et à recommander leurs âmes à Dieu, afin qu'ils goûtent aux grâces solaires éternelles. Nous décrétons un deuil d’une semaine en la mémoire de Leurs Éminences, et nous demandons aux clercs de l’Église Aristotélicienne de consacrer des prières aux défunts cardinaux, ainsi qu’à la Curie.

    Durant cette période de deuil, nous recommandons à l’ensemble des clercs de l’Église de manifester la plus grande unité et la plus grande fraternité face à épreuve difficile.

    Les funérailles de Leurs Éminences auront lieu dimanche 21 mai, en la Basilique Saint Titus de Rome. Conformément aux dispositions testamentaires de Son Éminence Aymé von Frayner, son corps sera mis en terre à l’abbaye grégorienne d’Argentat, à l’issue de ses funérailles.


    Tibère de Plantagenest,
    Doyen


    Faict à Rome, le seizième jour du mois de mai de l'an de grâce MCDLXV de notre Seigneur.




_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2792
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7349
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   Sam 20 Mai 2017 - 19:25

Melian a écrit:
Citation :





    Nomination à la Garde Épiscopale francophone.



    Nous, Melian de Ventoux,
    Chevalier Sénateur de l'Ordre de l’Étoile d'Aristote dict Isenduil, Second de l'Ordre des Chevaliers Francs, Duchesse de Terni, Comtesse Palatine de Saint-Jean de Latran, Baronne de Benac, d'Esparros & de Mun, Dame de Beost, Bellator Francus Dei,

    En nostre qualité de Chevalier Préfet déléguée à la Garde Épiscopale francophone et sous aval de Son Éminence Tibère de Plantagenêt, dict Rehael, Cardinal Connétable,




      Faisons annonce de la nomination de Monseigneur Lyonis d'Appérault [IG: p27kw] au sein de la Garde Épiscopale au rang d'Aumônier, pour la Vidamie de Provence.


    Puisse Saincte Kyrène l'accompagner dans la nouvelle voie qui est désormais sienne.

    Faict en la Forteresse Motarde d'Ascalon, ce jour du 18 mai de l'an de grasce 1465.



_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces de l'église Aristotélicienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces de l'église Aristotélicienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» La hiérarchie de l'Eglise aristotélicienne
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Clergé de Pau
» Bapteme de Dame Anabase

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: L'abbaye :: Portes de l'abbaye-
Sauter vers: