Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [MESSE] 14 Septembre - Toulon - Thème : travail et contemplation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UterPendragon
Père Bibliothécaire
Père Bibliothécaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2924
Age : 24
Paroisse (Diocèse) IG : Toulon la belle
Spiritualité Grégorienne : 6922
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: [MESSE] 14 Septembre - Toulon - Thème : travail et contemplation   Mer 17 Sep 2008 - 17:48

Gling glang, et les cloches sonnent sonnent... Bim, bam ! Et elles sonnent pour de bon, vu que le bon évêque s'amuse comme un petit fou à tirer sur la corde qui, par un mécanisme fort complexe, permettait d'en mettre plein les oreilles aux fidèles, et même aux "pas fidèles" le dimanche matin. Riant aux éclats, il s'accrocha et se laissa emporter par le mouvement entraînant, avant de poser un pied sur le plancher du clocher et de redescendre en quatrième vitesse, rejoignant ainsi son cher parvis adoré. Il attendit qu'il y ait quelques personnes face à lui, avant de leur faire signe de rejoindre l'intérieur de l'église, prêts à écouter la bonne parole et à recevoir la communion :

Entrez mes Enfants, entrez dans la maison du Tout-Puissant où Amitié et Amour sont les mots d'ordres que chacun doit avoir en tête. Entrez donc !

Alors, menant la marche, il les mena à l'intérieur en traversant l'allée centrale, rejoignant l'autel d'un pas léger et presque arrogant. Cela l'amusait réellement beaucoup de pouvoir se pavaner de la sorte en tenue de cérémonie, sa mitre, sa belle soutane pourpre ainsi qu'une loooongue crosse ( :wink: Zal ) sertie de pierres diverses en variées. Lorsqu'il se plaça derrière le grand autel, il prit à nouveau la parole :

Mes Enfants, ce jour de dimanche est un jour de paix, jour où chacun de nous vient se recceuillir en notre chère église Sainte Marie-Madeleine. Je suis ravi de vous accueillir, cela me fait grand plaisir de vous voir, alors que depuis tant de temps vous m'avez manqué. Trêve de bavardages, prions ensemble pour le pardon de nos péchés, car nous avons péché.



Lorsque chacun eût prononcé la prière, ainsi que lui-même, se remémorant les nombreux péchés dont il avait fait preuve ces derniers temps, c'est à dire le non respect de la hiérarchie, fumant l'Anguille d'une belle façon, ce qu'il n'aurait pas dû faire, non plus que de se ridiculiser devant les piliers de tavernes ces derniers jours... Non non, tout ça était impensable... Bah, on verrait bien...

N'oubliez pas, mes amis, de vous rendre au confessionnal, cette prière de pardon ne remplace pas une bonne confession, ainsi, je serai enchanté si vous veniez me rendre une petite visite.

Disons maintenons notre Foi en Dieu, en l'Eglise et en nos prophètes, récitons le credo Aristotélicien.


    Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    envoyé pour enseigner la sagesse
    et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés
    En la Vie Eternelle.

    AMEN



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Allez zou, le credo, envoyé ! On allait pouvoir passer à la suite (Neeeeext ! Pour les fans...), à savoir, la lecture d'un texte. Allez, zou, au pif paf pouf, vlan ! Ce texte là ferait l'affaire, il se racla la gorge bruyamment, espérant avoir réveillé Zal qui avait brusquement piqué du nez, puis se mit à lire :

Citation :
Le temps faisant son travail, les hommes et les femmes devinrent de plus en plus nombreux, maintenant leur amour pour Dieu et rejetant dans l’ombre La Créature Sans Nom. Celle-ci nourrissait chaque jour un peu plus son amertume et sa colère envers ce peuple tant aimé de Dieu qui lui avait pris sa place de reine de la Création. Les hommes et les femmes vivaient insouciants alors que dans l’ombre, leur ennemi préparait sa vengeance.

Dieu avait ordonné aux hommes et aux femmes de travailler pour assurer leur subsistance. Ce dur labeur les éloignait ainsi de l’acédie. Et les hommes et les femmes savaient être inventifs, car Dieu les avait conçus ainsi. Ils récoltaient ce qu’Il avait placé pour eux dans la nature. Ils se mirent à contrôler ces ressources afin d’assurer leur subsistance et leur vie n’en fut que meilleure.

Ils prirent le blé qui poussait dans la nature et le cultivèrent dans leurs champs. Le meunier transforma le blé en farine dans son moulin. Le boulanger la cuisit dans son four pour faire le pain. Ils prirent le maïs qui poussait dans la nature et le cultivèrent dans leurs champs. Ils prirent les légumes qui poussaient dans la nature et les cultivèrent dans leurs potagers. Ils cueillirent les fruits qui se trouvaient dans certains arbres et purent ainsi s’en nourrir. Le plaisir apporté par les légumes et les fruits les rendait plus agréables à côtoyer.

Mes chers amis, que tirer de ceci? Oh, oui, manger, travailler, oui bien sûr. Mais en dehors de cela? Ne voyez vous pas que le travail protège pour le moment ces hommes et femmes, ne voyez vous pas qu'il leur permet, en plus de subsister, de continuer à vivre loin de cette Créature Sans Nom? La vertu passe par l'oeuvre manuelle, elle est importante pour chacun de nous. Naturellement, mais ce qui n'est pas dit dans ce texte, c'est l'autre partie, celle à propos de la contemplation. La contemplation ne consiste uniquement à regarder son verre de vin en bavant à flots, non non, c'est aussi réfléchir, prier, en gros, beaucoup de choses.

Ce que j'essaie de vous dire, mes chers petits, c'est que vous avez besoin de travailler, mais aussi de réfléchir, de vous arrêter et de penser, de méditer. Ceci est important pour chacun de nous, et nous permettra peut-être d'accéder au bonheur. Ainsi, je vous invite à réfléchir à propos de ceci, à propos de chacun de mes sermons, à propos de beaucoup de choses, en clair, mais faites-le, pour vous et pour l'humanité.


Aymé se tut, laissant ses paroles donner à réfléchir à ses petites brebis (bêêêê), et se dirigea vers le plateau où était posé nombre de pains dorés, il les préférait avec levain, c'était meilleur et nettement plus agréable à ingérer, même pour lui.

Chers amis, communions ensemble !




Allez, chacun a le droit à son petit morceau de pain, à sa gorgée de vin -soyons fous-, en suite à cela, Aymé reprit la parole, et oui, encore une fois de plus ! Mais il fut sobre et amical, et pas trop monotone :

Chers amis, nous fêterons Sainte Boulasse la semaine prochaine, de nombreuses animations seront proposées, et j'invite chacun à proposer des idées nouvelles qui pourraient être mises en place !

Allez en paix !


Relevant les pans de sa soutane, il rejoignit le parvis, où il pourrait saluer les quelques fidèles venus assister à l'office. La journée s'annonçait plutôt belle, c'était satisfaisant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[MESSE] 14 Septembre - Toulon - Thème : travail et contemplation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: Divers :: Prêches et offices :: Messes-
Sauter vers: