Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ordination d'Aurelien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UterPendragon
Père Bibliothécaire
Père Bibliothécaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2924
Age : 24
Paroisse (Diocèse) IG : Toulon la belle
Spiritualité Grégorienne : 6922
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Ordination d'Aurelien   Sam 21 Juin 2008 - 17:37

Office : Ordination
Officiant(s) : Père Aimé
Lieu : Chapelle Saint BasileDate : 18 Juin
Thème : Guide

Remarques : /

_________________
Revenir en haut Aller en bas
UterPendragon
Père Bibliothécaire
Père Bibliothécaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2924
Age : 24
Paroisse (Diocèse) IG : Toulon la belle
Spiritualité Grégorienne : 6922
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Ordination d'Aurelien   Sam 21 Juin 2008 - 17:44

Uter a écrit:
Lorsque les premiers rayons du jours percèrent par le vasistas, le vieux recteur s'éveilla doucement, il avait célébré matines durant un long temps, et cela l'avait abattu. Il sauta dans ses sandales de moine et se leva, avala rapidement une bouillie de grain tiède que le frère cuisinier avait bien voulu lui préparer de si bonne heure. Ce qu'on pouvait dire, c'est qu'il y avait mieux niveau goût, mais cela lui tiendrait durant plusieurs heures, et puis, il n'aurait normalement pas dû manger et attendre le dîner.

Ceci fait, il se précipita à travers le monastère, saluant et bénissant les frères et soeurs passant par là. Il était d'excellente humeur, en effet, en ce beau jour, il allait ordonner son filleul. Aimé arriva quelques instants plus tard à la chapelle, il observa les deux petites tours qui semblaient pointer le ciel du doigt, mais finit par entrer, se dirigeant directement vers l'une d'elles, où il sonna les cloches avant de retourner sur le parvis, attendant les frères et soeurs venus pour l'occasion.

Uter a écrit:
Aimé n'eût pas à attendre longtemps, quelques instants plus tard, le concerné se montra, visiblement d'aussi bonne humeur que son parrain. Il s'adressa à lui d'une voix qui se voulait rassurante, empreinte d'amitié et d'une profonde affection.

Bien, dépêchez vous, l'office ne tardera pas ! Je gage qu'il sera merveilleux ! Fabuleux...

Il hocha la tête en repensant à son ordination... cela remontait à longtemps, à plus d'un an ! Il revoyait JLam lui parler des éléments, cela le bouleversa un instant, mais lorsque Mytia arriva, il afficha à nouveau un sourire radieux.

Ma Soeur ! Je me porte fort bien et vous? Nous allons entamer l'office !

Il fit signe aux quelques grégoriens s'étant présentés d'entrer, menant comme toujours sa célèbre lente procession, tout en murmurant des chants grégoriens, il se plaça ensuite derrière l'autel, devant celui-ci, le jeune homme qui allait devenir prêtre ce jour était agenouillé, en reccueillement. Alors l'officiant prit la parole :

Frères et Soeurs, je vous souhaite la bienvenue en ce jour béni de Dieu, où nous allons célébrer l'accès d'un de nos frères à la prétrise. Cet enfant de Dieu n'est pas n'importe quel enfant, nous le connaissons tous, nous l'Aimons tous... ou presque !

Aurelien, mon fils, récite le credo, montre nous ta foi, montre nous que tu croies en l'Eternel et en la Foi !



Aurelien a écrit:
Aurélien entendait les mouvements dans la chapelle, mais il était plongé dans ses prières et n'y préta guère attention jusqu'au moment où il vit son recteur se mettre à coté de lui. La cérémonie allait donc commencer. Avec la voix douce et rassurante qu'il aurrait reconnue entre mille, il entendit son recteur lui demander de réciter son credo. Aurélien releva la tête, et le récita en regardant son recteur.

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN

Uter a écrit:
Aimé sourit, encourageant son jeune filleul dans cette étape de sa vie : il savait que c'était une épreuve difficile que l'ordination, tout était impressionnant, tout était grandiose. Il vérifia que tout était en place, et que derrière lui se trouvaient l'anneau pastoral ainsi que la belle chasuble qu'il avait commandé pour l'occasion. Il reprit en coeur le credo, après le jeune grégorien :






Le vieux recteur, prononçant ces mots, s'approcha du livre des vertus, tandis qu'Aurelien s'était agenouillé au centre de l'église, où un cercle de craie avait été tracé, il méditait, ou en avait l'air.

Je vais maintenant vous lire un passage du Saint Livre des Vertus ! Plus précisément de la vie de Christos, ce prophète qui nous a sauvé, ce prophète qui a permis que notre existence continue ! Ne l'oublions pas...

Citation :

    Ayant atteint l’âge d’homme, Christos décida de quitter ses parents pour parcourir le monde et aider son prochain. Il partait avec des idées mûres sur les préceptes d’Aristote et le message de Dieu.

    Ayant fait ses adieux à ses parents, il s'aventura dans le pays de Judée. Il marcha sur des chemins escarpés, grimpa des montagnes, descendit dans des plaines, traversa des cours d'eau.

    Durant ces pérégrinations, il rencontra de nombreuses personnes, souvent vêtues de haillons, qui cherchaient dans l'errance et la méditation un moyen de parvenir à une plus ample vérité. Christos échangea avec nombre de ces gens, s'enrichissant de leurs expériences et de leur humanité.

    Mais il vit aussi des farfelus et des extravagants, des fous et des reclus... Bref, nombre de ces vagabonds refusant par misanthropie la société et la vie dans la Cité.

    Alors, il essayait d'approcher ces pauvres humains; il leur parlait et leur expliquait la philosophie d'Aristote et les enseignements du Très Haut.

    " Aristote, disait-il, nous a appris que l’homme sage doit participer à la vie de la Cité. Vous mes amis, regardez-vous, êtes-vous heureux ? perdus que vous l’êtes au milieu de nulle part ? Mes amis, sachez que l’Homme est par nature fait pour vivre au sein de ses semblables. "

    Ayant dit ceci, Christos nuança tout de même ses paroles :

    " Mais n’oubliez pas, que chaque homme a aussi une individualité, chaque homme a son propre rapport avec Dieu et avec la nature. Aussi, pour ne pas oublier cela, et pour trouver en soi les ressources nécessaires à la réflexion, il plaît à Dieu que vous puissiez vous retirer de temps en temps, au-delà de la ville, afin de vous retrouver en vous même, dans la prière et le calme, la quiétude et la concentration de votre esprit.

    Les retraites sont alors un moyen pour vous de prendre du recul par rapport à la cité, et ce pour mieux la contempler, et mieux l’apprécier. "

    Sa force de persuasion était telle que tous ceux qui croisèrent sa route furent convaincus. Et après avoir parlé avec Christos, ils retournaient en Ville en suscitant chez les citadins la surprise et la joie.

    En effet, les temps étaient durs, et chacun attendait la venue d’un messie. Or, ces jours-là, beaucoup rentrèrent chez eux en disant :

    "Christos, notre sauveur, est arrivé, comme il est dit dans la prophétie d’Aristote. "

    Mais Christos ressentait lui-même le besoin de se retirer pour se recueillir. Aussi, il s’isola du monde en pénétrant dans le désert. Sa retraite spirituelle dura quarante jours.
Mes amis, nous avons tous en nous la parole de Christos, et certains hommes ou femmes de la communauté ont pour tache de la faire passer, de l'expliquer, de prêcher, comme le fit le prophète il y a de cela plus d'un millénaire !
Dieu a créé l'humanité, mais celle-ci, guidée par l'Eglise et ses représentants, ne peut vivre sans Elle. C'est son rôle, et celui de ses représentants en les personnes des prêtres. Ils sont les porte voix de l'Eglise, ils sont ceux qui rapportent la vraie parole ! C'est pourquoi ce jour, j'ordonne Aurelien, afin qu'il puisse porter la parole de Christos, et ceci dans le but de faire triompher la Vertu. Es-tu prêt à cela?

Aurelien a écrit:
REPONSE POSITIVE

Uter a écrit:
Aimé fit un signe engageant au futur grand prieur, il savait que celui-ci était un homme digne, et qu'il irait loin dans son parcours. Tout près dde lui, en plus des colonnades, résidaient de nombreux objets, dont un petit brasier, le recteur s'en approcha, et jeta une petite poudre dedans, qui produit une légère fumée. Il se tourna ensuite vers Aurelien :

Mon Frère, face au feu, promets tu de vivre selon les préceptes que nous ont enseignés les prophètes? Promets tu de vivre dans la Sainte Eglise, de sa hiérarchie et de ses institutions?

Aurelien a écrit:
REPONSE POSITIVE

Uter a écrit:
Le recteur fit le tour d'Aurelien avec le brasier fumant dans les mains, avant de se placer face à celui-ci et dire :
Que le Feu aristotélicien purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

Tandis que l'assemblée murmurait un vague : Amen !, Uter reprit son office, prenant la pierre taillée et la montrant bien à Aurelien, il dit :

Face à la pierre taillée, socle fondateur sur lequel repose toute l'architecture de l'édifice de notre Sainte Eglise Aristotélicienne, veux-tu consacrer ta vie à suivre le chemin illustré par les paroles d'Aristote ? Promets-tu de vivre en communion avec tes collègues dans le respect et l’obéissance de la Foi et de notre dogme pour la vie ?

Aurelien a écrit:
REPONSE POSITIVE

Uter a écrit:
De nouveau, Aimé amena la pierre en face d'Aurelien, avant de psalmodier :
Que la Terre aristotélicienne purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

De nouveau, l'assemblée murmura un "Amen" approximatif, tandis que le vieux recteur prenait en ses mains l'encensoir, il en eut plein le nez rapidement, la fumée lui piquait les yeux, il se dépêcha de poser sa question :
Face à l'odeur de l'encens qui chasse les mauvaises émanations, promets-tu de respecter de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale les préceptes du droit canonique de notre Sainte Eglise Aristotélicienne ? Promets-tu d'aider les enfants de Dieu à échapper à l’Enfer lunaire en les éloignant de toute hétérodoxie ?

Aurelien a écrit:
REPONSE POSITIVE

Uter a écrit:
Aimé toussota doucement, il chassa l'encens d'un revers de main avant de se retenir de pouffer de rire. Il espérait sérieusement que tout allait pour le mieux pour son cher filleul. Il psalmodia alors :
Que l'Air aristotélicien purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

Il alla enfin chercher le petit récipient d'eau - tandis que la foule peu nombreuse murmurait à nouveau un "Amen" approximatif - qu'il approcha d'Aurelien faisant attention de ne pas en renverser, pour le moment.

Face à l'eau symbole de pureté, promets-tu de partager de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale les préceptes de l'éthique aristotélicienne qui consiste principalement à trouver le juste milieu entre abstinence et débauche ? Promets-tu de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale de refuser de sombrer dans le péché en prônant les vertus et en luttant contre les vices ?

Aurelien a écrit:
REPONSE POSITIVE

Uter a écrit:
Le vieux recteur afficha un sourire éclatant de joie et de bonne humeur lorsqu'il envoya l'eau sur le visage encore puéril d'Aurelien. Cela l'amusait profondèment de le voir ainsi trempé, et il repensait étrangement à la dernière ordination qu'il avait faite, il ne put retenir un petit rire, avant de reprendre son sérieux, et de psalmodier :
Que l'Eau aristotélicienne purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut ! Rappellant ainsi l'Eau de ton entrée dans la communauté Aristotélicienne.

De nouveau, les fidèles crièrent : "Amen", assurés d'avoir atteint la fin, ou presque de la cérémonie. Il reposa la petite vasque, et reprit, tandis qu'Aurelien s'agenouillait :
Béni ton serviteur, Ô Très-Haut et octroie lui ta protection et ta faveur.

Aimé se tut, attendant que le jeune futur grand prieur récite le credo, afin de sceller tout cela. Il sourit en se disant que deux credo dans un office, c'était assez, mais il garda cette pensée pour lui-même.

Aurelien a écrit:
RECITATION DU CREDO

Uter a écrit:
Le credo que récita Aurelien était plein de foi, il émut le vieux recteur qu'était Aimé. Il leva les mains au-dessus du jeune grégorien à genoux, et psalmodia, la voix forte et inébranlable :
Que l'Ether aristotélicien achève lui-même en toi ce les autres éléments ont débutés. Frères, avec tous les saints qui intercèdent pour nous, confions à la miséricorde de Dieu celui qu'il a choisi comme prêtre.

Tandis que les fidèles commençaient à chanter, il écouta quelques secondes avec attention les quelques fausses notes qu'il entendait de loin, repérant les personnes grâce aux voix, il se promit de donner quelques cours de chant... Il replaça ses mains, cette fois juste au dessous de la tête du prieur.

Par l'imposition de mes mains et l'Ether aristotélicien, reçoit les pouvoirs de ton ministère et guide les fidèles aristotéliciens par l'exemple de Christos et d'Aristote afin de les aider à accéder au Paradis solaire.


Il prit ensuite la chasuble, tandis que aurélien se dévêtait de sa robe de bure, et il lui plaça sur le corps, rayonnant ainsi de blancheur, il donnait une impression de sainteté.
Il récupéra ensuite l'étole, brodée, tout comme le vêtement précédent, qu'il plaça sur les épaules de son ami. Il se recula ensuite, et dit :


Relève-toi Aurelien, prêtre de la Sainte Église Aristotélicienne et présente-toi à ceux qui représentent te futures ouailles !

Aurelien a écrit:
PRESENTATION

Uter a écrit:
Aimé vit de nombreuses personnes rejoindre les fidèles les uns après les autres, visiblement ravi, il encouragea Aurelien d'un signe, avant de reprendre la parole peu après, enchanté de constater que l'assemblée se fournissait peu à peu. Il était temps que l'ordre, enfin puisse se montrer au grand jour, cela serait fait d'ici quelques temps.

Amis, amies, faisons désormais comme fit Christos il y a tant de temps, communions ensemble dans l'amitié aristotélicienne ! Partageons le Pain !

Le recteur rompit la croute, dévoilant ainsi un coeur moelleux. Ce pain avait été préparé avec attention par les moines, qui passaient du temps à moudre le grain, faire la pâte et se débrouiller pour que le goût soit acceptable.

Partageons le vin !

A chacun il donna un morceau de miche, puis fit en sorte que chacun puisse boire à son tour, au moins une gorgée de liquide représentant le sang de Christos.



Frères et Soeurs, puissiez vous aller dans la paix de Dieu !

Aimé avait écarté les bras en pronançant ces paroles, avant de faire signe au futur grand prieur, désignant la sortie, alors, il mena une procession jusqu'au parvis, où il s'arrêta, afin de saluer ceux qui étaient venus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Ordination d'Aurelien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurelien et Nathalie rentrent de leur pause (pv eux)
» Ordination de Torcal comme Diacre de Tarbes.
» Demande d'ordination en tant qu'évêque
» [Ordination - R] Elenano
» demande d'ordination thibault74

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: Divers :: Prêches et offices :: Mariages, Funérailles et Ordinations-
Sauter vers: