Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vita de Christos : Chapitre X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UterPendragon
Père Bibliothécaire
Père Bibliothécaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2924
Age : 24
Paroisse (Diocèse) IG : Toulon la belle
Spiritualité Grégorienne : 6895
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Vita de Christos : Chapitre X   Mer 11 Juin 2008 - 19:25

Citation :


Chapitre 10

Nous atteignîmes cette grande et belle cité par un jour magnifique. Je vois encore ce soleil bienfaiteur dans ma tête, cette douce lumière que mes yeux ne sont plus guère capables de m’apporter aujourd’hui, mon esprit en a gardé une trace profonde.

Nous passâmes par la grande porte pour nous aventurer au cœur de la cité, jusqu’à déboucher sur une grande place fourmillante d’activité. En effet, c’était là que les marchandises s’échangeaient, de multiples échoppes vendaient des fruits, des légumes, des stères de bois… ou même des ornements vestimentaires comme des chausses, des braies, des chapeaux.

Un bruit assourdissant régnait en cette place. Et pourtant, quand Christos monta sur la fontaine centrale, et qu’il s’adressa à la population, tout le monde se tut et l’on n'entendit bientôt plus que sa voix claire et douce qui se détachait dans le silence.

" Hommes et femmes de Jérusalem, disait-il, venez à moi entendre la parole de Dieu. Il ne veut que partager avec vous Son amour. Aimez-le et vous Le comblerez de joie, et cette joie sera aussi dans vos cœurs. Détournez-vous de Son amour et Il sera peiné, et cette peine sera votre plus grande souffrance. "

Alors, la foule s'amassa autour de Christos et nombreux furent ceux qui lui demandèrent:

" Mais qui es-tu donc, étranger, pour connaître si bien l’amour de Dieu? "
Christos leur répondit: " Je suis Christos, de Nazareth, le messie, guide et miroir de la divinité, habité par Dieu. Aristote le prophète avait annoncé ma venue, afin que je vous montre la voie à suivre pour vivre dans l’amour du Très Haut. "

Mais certains doutèrent encore de ses paroles et dirent: " Comment savoir si tu dis vrai, si tes paroles ne sont pas que du miel destiné à nous boucher les oreilles pour que nous nous détournions de Son véritable message? "

Christos leur répondit: " Voyez comme vous-mêmes, comme vous vous êtes tus lorsque j’ai commencé à parler et comme vous êtes tous venus à moi ! Ecoutez vos cœurs crier la foi qui se nourrit de mes paroles. Regardez donc autour de vous! Dans la foule autour de moi amassée, nombre d’infirmes se sont levés pour venir m’écouter, nombre de malades m’ont approché, sans même se rendre compte qu’ils sont enfin guéris, nombre de vieillards fatigués ont retrouvé une nouvelle jeunesse en m’écoutant. Car Dieu nous aime, et ceux qui m’écoutent et me croient sont bénis de Lui. "

Alors tout le monde fut stupéfait, et la nouvelle se répandit dans toute la ville que Christos, annoncé par Aristote, était enfin arrivé. Dès lors, tous ceux qui avaient en eux une trace quelconque d’humanité et de divinité, tous ceux qui avaient depuis longtemps détourné la tête des cultes païens, tous ceux-là laissèrent leurs métiers et cherchèrent à rejoindre le messie sur la place pour l’entendre parler.

Si bien qu’au bout d’une demi heure, les rues se trouvaient encombrées de passants, on n’arrivait plus à circuler au cœur de la ville tandis que les bordures étaient désertées. Un passant pouvait mettre une heure pour parcourir un chemin qu’il mettait cinq minutes à arpenter en pleine nuit, ou dans les heures peu fréquentées. Et les gardes avaient le plus grand mal à gérer le problème.

Mais ce n’était pas tout mes enfants… ah, si vous aviez vu cela ! Si vous aviez vu ces tavernes se vider, cette pagaille s’installer ! Votre jeunesse rebelle vous aurait fait aimer cet homme qui défiait l’ordre établi ! Imaginez vous, mes chers amis, toutes les activités abandonnées? La cité paralysée, l’économie bloquée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Vita de Christos : Chapitre X
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: Le Livre des Vertus :: La Vita de Christos-
Sauter vers: