Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Ven 2 Nov 2018 - 16:57




Le mariage

A) Informations

Le mariage est un évenement très personnel. Ceci n'est que la base. Il est recommandé de faire beaucoup de RP également concernant les mariés du genre "Ils sortirent main dans la main de l'église alors que des enfants leur jetaient des pétales de rose" que je ne met pas dans ce mariage type. La lecture de cet extrait de la Création est celui le plus souvent utilisé lors d'un mariage mais vous pouvez en mettre un autre, si vous en trouvez un qui soit adapté. Ici x est l'homme et y la femme

B) La messe

1) Accueil des fidèles

2) Ouverture de la cérémonie



LECTURE ET HOMELIE EN RAPPORT AVEC LE SACREMENT DU MARIAGE




Citation :

Natchiachia versa le vin de sa cruche dans la corne de Christos, et lui demanda :
" Maître, je suis en proie à un profond tourment de l’âme. Je voudrais te suivre dans tes enseignements, mais j’aime un homme qui habite ici et qui se nomme Yhonny, je l’aime d’un amour pur comme le diamant… Que dit Aristote sur cette question que dois-je faire ? "
Christos lui répondit: " Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour. Cet amour si pur, vécu dans la vertu, glorifie Dieu, parce qu’Il est amour et que l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse lui être fait. Mais, comme le baptême, le mariage est un engagement à vie, aussi, Natchiatchia, choisis judicieusement, car une foi que tu auras épousé Yhonny, vous ne pourrez plus vous y soustraire. "
Comme cette dernière parole frappa d’étonnement l’assemblée, car l’époque était à l’inconstance… Natchiatchia reprit :
" Mais, Maître, serons-nous assez forts pour respecter ce choix et vivre sans pécher ? "
Alors, Christos répondit :
" Sachez que l’humain doute par nature, que l’amour qu’il éprouve pour Dieu et pour son prochain peut connaître autant d’aléas que la vie comporte d’épisodes. Mais la vie vertueuse est un idéal vers lequel l’homme doit tendre. Et, dans son chemin, il peut s’aider de la prière. La prière peut en effet être le moyen pour tous de renforcer cet amour lorsque cela est nécessaire. N’oubliez pas non plus la puissance de la miséricorde, qui est accordée grâce à la repentance. "




3) Credo
Récitation du credo par les fidèles


4) Célébration du mariage
Prêche décrivant les deux époux, ce qu'ils ont fait, les postes qu'ils occupent ou occupaient, leur place dans la ville, leur rencontre, ...

Le mariage suppose que les deux époux s'engagent l'un vers l'autre librement et sans contrainte, qu'ils se promettent amour mutuel et respect pour toute la vie, qu'ils accueillent les enfants que Dieu leur donne, et les éduquent selon les écrits d'Aristote et la pensée de Christos. x et y, est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage ?
x : Oui
y : Oui
x : y veux-tu être ma femme ?
y : Oui, je le veux et toi x veux-tu être mon mari ?
x : Oui, je le veux. Moi, x, je te reçois comme épouse et je serais ton époux. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
y : Moi, y, je te reçois comme époux et je serais ton épouse. Je promets de t'aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves tout au long de notre vie.
x : y, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.
y : x, reçois cette alliance, signe de mon amour et de ma fidelité.

5) Communion
Amies, amis, communions ensemble


6) Fin de la cérémonie
Informations diverses sur la vie future des mariés.

C) Travail

Célébrez un mariage entre deux personnes dont vous inventerez la vie, pour remplier tous les chapitres.
Le texte doit contenir beaucoup de RP tournant autour du mariage surtout.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Constantin1er
Novice infernal
Novice infernal
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Spiritualité Grégorienne : 46
Date d'inscription : 19/10/2018

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Sam 3 Nov 2018 - 9:54

Mariage de Dame Elevianne et messire Georges



En ce jours du 03 Novembre 1466, la foule se presse sur le parvis de l'église de Mende. Tous sont venus pour assister à l'union devant le Très- Haut de dame Elevianne et de messire Georges.
Fiancés de longue date, leur amour sincère est connu de tous et aujourd'hui ils vont unir leurs destinées, et se donner l'un à l'autre sous le regard du Très Haut.

Le curé attendit que tout le monde ait trouvé sa place, puis, le silence revenu, il écarta les bras afin de commencer.


Mes chers frères, mes chères sœurs,

Nous voici ici réunis en ce jour pour partager, témoigner de l'union de deux Habitants de Mende dame Elevianne et de messire Georges. Accueillons-les, soyons les témoins de leur foy et de leur engagement devant le Très-Haut.

Leur amour est si fort qu’ils ont souhaité que Dieu le bénisse et, depuis que les bans ont été affichés, aucun empêchement ou opposition quelconque à ce mariage ne nous étant parvenue, nous allons procéder à cette cérémonie .

Commençons par réciter une prière tous ensemble, car je suis persuadé que nous avons tous ici des péchés à confesser.


Citation :
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
   Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.



Les fidèles se recueillirent en priant, pendant ce temps, Constantin1er préparait sa prochaine intervention.

Une fois que tous les fidèles eurent récité la prière, Constantin1er dit:


Le mariage, comme institution sacrée a été fondée par Christos. Voici ce qu'il en dit d'après le récit de sa vie au chapitre XIII.



Citation :
Or, la fille de nos hôtes vint avec une cruche pour nous servir du pain et du vin, et Christos reconnut celle qui se nommait Natchiachia, et qui lui avait adressé la parole précédemment, lorsqu’elle était dans la foule.

Natchiachia versa le vin de sa cruche dans la corne de Christos, et lui demanda :

 
Citation :
" Maître, je suis en proie à un profond tourment de l’âme. Je voudrais te suivre dans tes enseignements, mais j’aime un homme qui habite ici et qui se nomme Yhonny, je l’aime d’un amour pur comme le diamant… Que dit Aristote sur cette question que dois-je faire ? "

Christos lui répondit:

Citation :
" Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour. Cet amour si pur, vécu dans la vertu, glorifie Dieu, parce qu’Il est amour et que l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse lui être fait. Mais, comme le baptême, le mariage est un engagement à vie, aussi, Natchiatchia, choisis judicieusement, car une foi que tu auras épousé Yhonny, vous ne pourrez plus vous y soustraire. "

Comme cette dernière parole frappa d’étonnement l’assemblée, car l’époque était à l’inconstance… Natchiatchia reprit :

" Mais, Maître, serons-nous assez forts pour respecter ce choix et vivre sans pécher ? "

Alors, Christos répondit :

Citation :
       " Sachez que l’humain doute par nature, que l’amour qu’il éprouve pour Dieu et pour son prochain peut connaître autant d’aléas que la vie comporte d’épisodes. Mais la vie vertueuse est un idéal vers lequel l’homme doit tendre. Et, dans son chemin, il peut s’aider de la prière. La prière peut en effet être le moyen pour tous de renforcer cet amour lorsque cela est nécessaire. N’oubliez pas non plus la puissance de la miséricorde, qui est accordée grâce à la repentance.

Comme l'explique Christos, le mariage n'est pas une création humaine. Il a été voulu et institué par Dieu pour permettre à deux personnes qui partagent les mêmes sentiments l'un vis-à-vis de l'autre, de le vivre pleinement car l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse être fait à notre Créateur.

Mais le mariage est bien davantage que le rapprochement de deux corps; c'est aussi celui de deux âmes. C'est ce qui en fait un lien sacré et inviolable. Les lois et les règles du mariage ne dépendent donc pas et ne sauraient dépendre de lois temporelles révocables, ni d'aucun accord ou arrangement des époux qui seraient contraires à la Loi divine. C'est un engagement fort qu'on ne rompt pas à sa guise sinon à mettre en péril son âme et son avenir au Paradis solaire

Il ne doit donc pas se décider sur une inclination passagère des cœurs mais sur une décision délibérée et ferme des volontés. C'est ce qui le rend fondamentalement différent des rapports entre les animaux qui agissent sous le seul instinct d'une impulsion aveugle où il n'y a ni raison, ni volonté. C'est même la condition de sa durée et de sa stabilité car ceux qui s'engagent sincèrement, après y avoir réfléchi sérieusement,  ont plus de capacités d'affronter les tempêtes qui secouent les couples que les autres.


Puis il laissa un temps aux paroissiens pour méditer le saint texte.

Bien, récitons maintenant le sacro-saint Credo, cher à nos cœurs, et bon pour l'âme!



Constantin1er se rapprocha de dame Elevianne et de messire Georges. Il est temps de vérifier ce que les futurs époux en ont compris, il posa aux deux futurs époux la question qui allait ouvrir la bénédiction des anneaux et l'échange des consentements.

Mes amis, l'heure est venue, mais d'abord, je m'adresse ici à l'assemblée: y a-t-il quelqu’un ici qui s’oppose à ce que ces deux personnes se marient? Qu’il parle maintenant ou se taise à jamais!

Constantin1er écourta le temps d'attente, ne souhaitant nullement que le mariage de dame Elevianne et de Messire Georges ne soit interrompu, et devant le silence dans l'église,  Il poursuivit:

Elevianne, Georges avez-vous bien conscience de l'engagement sacré que vous allez prendre ce jour devant Dieu et de toutes ses conséquences et certifiez-vous que c'est de votre propre volonté, sans aucune pression extérieure et libres de corps et d'esprit que vous souhaitez vous engager devant Dieu ? est-ce bien ainsi que vous voulez vivre dans le mariage ?

Citation :
Messire Georges pris alors la parole.

Oui, je conscens librement à prendre pour épouse Elevianne, de l’aimer et de la chérir dans le bonheur et dans le malheur , de lui jurer fidélité et de la protéger , pour le meilleur et pour le pire , jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Dame Elevianne regarda tendrement son futur époux et dit.

Oui, je consens librement à prendre pour époux Georges, de l’aimer et de le chérir dans le bonheur et dans le malheur , de lui jurer fidélité et de le protéger , pour le meilleur et pour le pire , jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Constantin1er sourit en entendant les voix fermes et distinctes et poursuivit :

" Georges, veux-tu prendre Elevianne pour épouse, dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec elle dans l'amour de chaque jour? Veux-tu faire dépendre ton bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié de Dieu sur terre?".

Messire Georges répondu d'un voix forte : oui je le veux.

Elevianne, veux-tu prendre Georges pour époux, dans la sainteté et la confiance, pour vivre avec lui dans l'amour de chaque jour? Veux-tu faire dépendre ton bonheur de son bonheur et donner par l'exemple de votre union un signe visible de l'amitié de Dieu sur terre?".

Dame Elevianne prix la parole et dit : Oui je le veux

Le curé accueillit avec satisfaction la réponse des deux époux.

Peut-on apporter les anneaux pour que je puisse les bénir afin que les deux époux puissent ensuite nous faire part de leur engagement.

Il se tourna vers les témoins qui, supposait-il avaient les deux bagues.

Le frère Paul récupéra le coussin avec les deux alliances qu'il présenta au curé.


Au nom du Très-Haut, d'Aristote et de Christos, dit le curé, je bénis ces alliances, symbole de l'engagement que vont prononcer devant nous et devant Dieu, Dame Elevianne et Messire Georges et il traça au-dessus un signe de croix
Que la bénédiction du Très-Haut soit sur eux, aujourd'hui et pour l'éternité,
Amen.


Frère Paul présenta alors le coussin et les deux alliances aux futurs époux.

Vous pouvez donc procéder à l'échange des anneaux.



Georges à écrit :
Citation :
Georges regarda Elevianne dans les yeux, tenant l'anneau entre ses doigts.

Il prit la main de sa bien aimée et glissa doucement l'anneau jusqu’à butée avant de tendre sa main.

Elevianne à écrit :
Citation :
Elevianne échangeâmes l’anneau a son tour...

Sa main tremblait un peu en prenant la sienne et en glissant l'anneau d'argent au doigt de Georges ..

Georges à écrit :
Citation :
il la regardait pendant qu'elle glissait l'anneau sur son doigt. Elle tremblait légèrement. Il frissonna au contact de ses doigts sur les siens.


Par les pouvoirs qui me sont conférés par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel , je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage.

puis, devant leur hésitation

Mais oui, vous pouvez vous embrasser !

Georges à écrit :
Citation :
Le sourire aux lèvres, il approcha son visage vers le sien et déposa un baiser léger et tendre sur ses lèvres.

Elevianne à écrit :
Citation :
Le baiser tant attendu comme si c'était le tout premier.. Elle pensa que oui... C'était le tout premier ... de son mari.

Heureuse comme au premier jour elle répondit tendrement au baiser de Georges quand ses lèvres se posèrent sur les siennes...



Ces deux là s'aimaient, c'était incontestable… l'émotion qui les étreignaient était communicative et toute l'assemblée semblait sous le charme…
lui qui était au premier rang avait pu constater combien leur amour était sincère et fort…
Le baiser qu'ils échangèrent après l'échange des anneaux vint sceller le pacte qu'ils venaient de conclure devant Dieu…


je vous invite à partager le pain et le vin de l'Amitié Aristotélicienne



Puis, il demanda aux témoins, dame Elyanne et sieur Thierry, de s'approcher près du pupitre pour signer avec les mariés l'acte officiel, le curé pris la plume et écriva sur le Livre des mariages de Mende le nom des époux et des témoins pour que chacun signe a la suite .



Constantin1er s'adressa une dernière fois aux heureux marier.

Je vous souhaite une vie pleine d'amour, et de joie, je vous laisse maintenant rejoindre votre familles, vos ami(es) pour fêtes ensembles cette événement.


L’Église s'est peu à peu vidée… Les deux jeunes mariés sont partis, entrainant à leur suite toute l'assemblée, vraisemblablement vers quelque taverne…
Il reste là, un peu soulager… satisfait du travail accompli… un premier mariage… son premier mariage…
Le jeune curé s'affaire soudain à ranger quelques bancs avant de retourner se changer…
après un dernier regard, il franchit la lourde porte, la referme doucement et s'en retourne chez lui, fier du devoir accompli…
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Sam 3 Nov 2018 - 11:08

Parfait, un petit dernier pour la route

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Sam 3 Nov 2018 - 11:09



Les funérailles


A) Informations

Il est recommandé de seulement organiser les funérailles des personnes reconnues définitivement mort par au moins un médecin et un clerc (avoir été éradiqué). Il est toujours assez embêtant de voir une personne que l'on a enterré quelques semaines plus tard. Si vous n'êtes pas sûr de la mort, il est préférable de faire simplement une messe en l'honneur de cette personne plutôt qu'un enterrement proprement dit.
Les funérailles sont célébrées dans la paroisse où habitait la personne décédée ou dans une capitale ducale ou épiscopale pour un personnage important. A noter qu'il est possible d'être enterré dans une autre paroisse à condition d'avoir une attache forte avec cet endroit (lieu de naissance, lieu de résidence pendant une durée imprtante de sa vie, ...) et d'avoir l'accord des autorités ecclésiastiques de cette paroisse.
Les funérailles doivent être célébrées par le curé de la paroisse où a lieu l'enterrement sauf si la personne décédée est un membre du clergé, un nobles ou un personnage importants. Dans ce cas, la cérémonie peut être dirigée par un cardinal ou l'évêque du diocèse où a lieu l'enterrement.
Certaines personnes n'ont pas le droit à des funérailles aristotéliciennes (sauf si elles ont fait acte de repentance peu avant leur mort). Ces personnes sont les suivantes : les apostats, hérétiques et schismatiques notoires; les autres pêcheurs manifestes, auxquels les funérailles ecclésiastiques ne peuvent être accordées sans scandale public des fidèles et les suicidés. Si un doute survient, c'est à la Sainte Inquisition de trancher.


B) Cérémonie type

1) Accueil des fidèles et port du cercueil (ouvert) jusque devant l'autel

2) Confession (elle est d'autant plus importante dans cette cérémonie qui doit parler de la mort et du Jugement Dernier)

3) Récitation du Credo par un ami proche ou le conjoint

4) Lecture d'un passage du Livre des Vertus en lien avec la mort et le Jugement Dernier soit par la personne qui officie soit comme pour le Credo par un ami proche ou le conjoint

5) Description de la mort selon le dogme aristotélicien : c'est à dire, les bons vont au Soleil avec Aristote et Christos où tout est beau et les mauvais vont sur la Lune avec les 7 Démons qui les supplicieront éternellement.
Passage sur les pêchés que chacun commet, mise en valeur de la confession essentielle pour être pardonné et ainsi aller au Soleil.
Description de la personne décédée (postes occupés, rôle dans la communauté aristotéicienne, ...)
Demande de mémoire de la personne pour que sa vie et les choses qu'il a faite ne tombent pas dans l'oubli

6) Les personnes qui le désirent peuvent désormais venir saluer une dernière fois la personne décédée avant la mise en terre le cercueil étant ouvert. On peut y jeter des fleurs éventuellement.

7) Fermeture du cercueil.
Sortie de l'église jusqu'au cimetière.
Le cercueil est porté par 6 amis proches du défunt.

8 ) Arrivée au cimetière.
Mise en terre.

Nous allons maintenant confier à la terre le corps de notre frère (soeur) dans ce lieu où reposent déjà tant de défunts de nos familles. Le moment est venu de lui dire "à Dieu".
C'est un moment de tristesse, mais il faut que l'espérance reste forte en nous. car nous espérons revoir x quand Dieu nous réunira, dans la joie de son Royaume.
Recueillons-nous en pensant à tout ce que nous avons vécu avec x, à ce qu'il (elle) est pour nous, à ce qu'il (elle) est pour Dieu.

( silence pendant la descente du cercueil)

Ensuite le prêtre asperge le cercueil d'eau bénite et dit :

"Cette eau, souvenir de ton baptême,
nous rappelle que Dieu a fait de toi son enfant.
Qu'il te reçoive aujourd'hui dans sa Paix !"

9) Fin de la cérémonie par les amis et la familles qui défilant en jetant une poignée de terre dans la tombe.


C) Exercices

Vous célébrerez les funérailles d'une personne type connue dans son village, qui a été baptisée et dont le décès a été prouvé (éradiqué).



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Constantin1er
Novice infernal
Novice infernal
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Spiritualité Grégorienne : 46
Date d'inscription : 19/10/2018

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Dim 4 Nov 2018 - 11:39

Funéraille de Dame Catherina

Constantin1er avait rejoint l'église très tôt , pour préparer un événement douloureux la cérémonie funéraire de Dame Catherina, son épouse Messire Jean avait souhaiter que cette événement et lieu en l'église de Mende ou il habiter.

Le curé prépara l'autel, et déposa sur le parvis de l'église un panier d’osier avec comme seul objet dedans un médaillon d’Aristote, les amis de la défunte devrais par la suite déposer des fruits ou autres bien consommable, Constantin1er laissa donc la corbeille bien en vue jusqu’à se que tous les invités sois arrivés, pendant la cérémonie un proche du défunt devra prendre la corbeille et une partie des offrandes pour le moment du signe des amis.
Et à la fin cette corbeille sera offerte aux mendiants de Mende.



Le curé regarda au loin si il voyer le cortège arriver, tous était prêt pour lé cérémonie.


Messire Jean a écrit :
Citation :
Jean en tête du cortège funéraire arriva devant le parvis de l'église et mis pied à terre, confia la bride de Furio à un accompagnateur et gravit les marche du parvis.

Arrivé devant le curé il mit genoux a terre et baisa l'anneau d’Aristote que le curé portait à la main droite en signe de respect.

Mes respects Mon Père
Je viens solliciter votre grande bonté pour accueillir en la maison d'Aristote la dépouille de ma défunte épouse afin qu'elle puisse recevoir l'ultime sacrement avant sa mise en terre.


Tandis que les porteurs se chargeaient d'amener le cercueil  sur le parvis pour permettre à  l'Homme d’Église d’accueillir la dépouille de Catherina et faire qu'ils puissent porter celle-ci en haut de la nef de l'église, Margot et Jeanne le rejoignirent, et  vinrent à leur tour présenter leur respect au curé après avoir déposé leurs offrandes constituées de diverses victuailles

Le cercueil, porté par 6 hommes pénétra lentement dans l'église. A sa tête marchait d'un pas lent l'époux.
Lentement les hommes remontait la grande allée quand les orgues de l'église se mirent à jouer donnant encore plus de gravité à la scène
le cercueil fut enfin déposé sur le catafalque…


Mes Frères, mes sœurs,

Si nous sommes ici aujourd'hui, c'est pour entourer de notre amitié une famille qui est dans la peine. C'est aussi pour nous rappeler que Dieu se souvient de tout ce qu'il y a eu de bien dans la vie de notre sœur Dame Catherina qui fût baptisé à Mende, elle c'est ensuite marier à Messire Jean, qui la chéri pendant toutes ces années, elle c'est éteinte lors d'un voyage il y a peu de temps, fessons lui bon accueil à cette jeune femme et à toutes sa famille.


Le curé dit alors une prière dont les phrases furent reprises par l'assistance des fidèles.

Après tous nos regards qui ont croisé le sien, qu’il puisse enfin voir le Tien, Ô Très-Haut.
Père, ne détourne pas ton regard de notre ami.

Après l’amitié qu'il a reçu et qui a guidé sa vie, accorde-lui l’amitié ultime qu’est la tienne, Toi Notre Créateur.
Père, ne détourne pas ton regard de notre ami.

Après les peines et les larmes qui ont obscurci sa vie, illumine sa route pour l’éternité.
Père, ne détourne pas ton regard de notre ami.

Père, nous tournons vers toi nos espoirs à l’heure où disparaît le corps de l’ami qui nous est cher.
Accorde-nous l’espérance de le revoir auprès de Toi pour des siècles et des siècles.


Vous tous, mes frères es sœurs, réunis devant Dieu, je vous demande tout d'abord de vous repentir… afin d'expier tous nos péchés
Prions Mes Amis, tous ensemble… que nos prières montent vers le Très Haut.




Après avoir laissé à tout le monde le temps de faire la paix avec Dieu et avec lui même, il reprit la parole…

Mes amis, ce sont dans des moments si douloureux, où l'on pleure la disparition d'un être cher, d'une amie que l'on pourrait le plus douter de la miséricorde de Dieu qui l'a ramené à lui…
Pourtant nous savons Ses actes parfaits et justes.
Pour nous rapprocher du Très Haut tous ensemble, je vous demanderais de réciter le credo… à voix haute ou dans votre for intérieur afin de renouveler l'expression de notre foi commune…




Constantin1er prie le livre Saint et dit.

Je vais vous lire un extrait du livre des vertus, La fin des temps IV: Le Jugement Divin extrait

Citation :
Les humains s’installèrent le long de des étoiles, sur ce que l’on appelle la voie lactée. Ils s’organisèrent alors en une file qui semblait interminable. Certains avaient l’air heureux d’attendre le Jugement Divin, d’autres versaient de chaudes larmes, regrettant de n’avoir pas su écouter les paroles divines transmises par le prophète Aristote et Christos, le messie. Les anges attendaient patiemment les humains sur le soleil. Et sur la lune, les démons crachaient leurs haine à la face des futurs jugés.

Et Dieu me parla: “Vois. Ces hommes et ces femmes qui sont maintenant unis dans l’attente du jugement de leur âme. Je vous ai faits aspirant à la vertu et J’ai fait celle-ci de telle manière que si l’un d’entre vous la pratiquait, elle se communiquerait aux autres.” Je reconnaissais là l’enseignement d’Aristote et les paroles de Christos! “Il y avait un but à cela, ajouta-t-il, Me servir, M’honorer et M’aimer, mais aussi vous aimer les uns les autres. Je suis la main invisible qui guide vos pas, mais nombre d’entre vous se sont détournés de Ma Parole.”

“Vous êtes jugés un à un lorsque vous mourrez, mais cela ne sera pas toujours le cas. En effet, j’ai laissé la créature à laquelle Je n’ai pas donné de nom prouver ses dires selon lesquels c’est au fort de dominer le faible. Si, encore une fois, vous vous détournez de Moi en trop grand nombre, ce que tu as vu dans la flaque s’accomplira. Si vous oubliez à nouveau l’amour que J’ai pour vous et que vous ne m’aimiez plus à nouveau, cela sera vérité. Si Ma parole, révélée par Aristote et Christos n’est plus écoutée, Je détruirai le monde et la vie, car l’amour n’en sera plus le sens. Alors, prend garde à ne pas laisser Ma parole se perdre dans les gouffres de l’oubli.”

Voilà pourquoi je vous révèle cela. La vertu doit guider chacun de nos pas. Chacun doit la transmettre à son prochain. Telle est la Parole de Dieu. Ne vous échappez pas de la sage voie de sa main, ou viendra le jour où le monde disparaîtra et où nous seront tous jugés!

Mes Amis…La mort n'est pas une fin...

Le Très-Haut, dans sa bonté, ne nous infligerait pas des épreuves sans raison. En fait, pour notre sœur, c'est la fin de la vie terrestre, mais le début d'une vie éternelle et parfaite sur le soleil, tandis que pour nous, c'est l'occasion de nous rassembler et de nous rappeler l'importance de l'Amour. L'occasion aussi de nous tourner vers notre Créateur, de comprendre le sens de la vertu.

Ne pleurons pas celle qui nous a quitté, mais pensons à ce que nous pouvons faire pour honorer sa mémoire, finir ce qu'il a entamé ici bas.


après un long silence il termina son sermon par une prière.

Dieu
Daigne accueillir dans ton paradis solaire, notre ami Catherina, qui sa vie durant fut un sage, engagé de la vie de la cité. Si elle a fait quelquefois preuve de maladresse ou de retenue dans l'expression de sa foi, il ne manqua jamais de vertu et rechercha toujours le pardon.
C'est pourquoi, Seigneur, je prie avec ferveur pour que l'âme de Catherina rejoigne celles de nos glorieux qui ont l'honneur et la chance de vivre éternellement en ton paradis aux côtés de nos vénérés prophètes Aristote et Christos.
Amen


J'invite un ami ou un membre de sa famille a venir lire un texte qu'il à écrit spécialement pour ce triste jours en hommage a la défunte.

Le frère du défunte se leva et regarda l'assemblée et dit.

Les dernières volontés de feue Catherina, était que je vous lise les sages paroles du Livre Saint.

Il l'ouvrit à la page concernée et commença lecture du texte :

Citation :
La foudre s’abattit tout près de là. Terrorisés, les enfants se blottirent encore plus dans les bras de leurs mères. Celles-ci pleuraient, implorant pitié au Très Haut. Les hommes s’invectivaient, s’attribuant l’un à l’autre la responsabilité des événements. Cela faisait six jours que les éléments se déchaînaient sur la ville d’Oanylone, avec la rage des premiers temps du monde. Un ciel noir d’encre, lourd de menaces, pesait de tout son poids sur la ville maudite. Parmi le petit groupe qui s’était réfugié dans la réserve de blé, depuis longtemps vidée, la peur côtoyait la colère, la fureur et le désespoir. On pouvait voir un homme qui avait cessé de rire de Dieu lorsque Celui-ci avait annoncé la destruction de la ville. Et cette femme ressassait sans cesse, avec honte, ses orgies luxurieuses avec tant d’hommes et de femmes qu’elle n’était pas arrivée à les compter. Ou encore ce jeune homme, qui avait prit le plaisir immonde de fracasser le crâne de son petit frère, et qui, maintenant, tentait de se racheter en rassurant les enfants rassemblés dans la minuscule pièce. Tous savaient pourquoi ils étaient punis, mais aucun n’osait l’avouer, certains cherchant même à en rejeter la faute sur les autres, dans l’espoir vain de faire oublier ses propres péchés.

  Une bourrasque terrible vînt enfoncer la porte, emplissant le frêle bâtiment d’un vent glacial. Ses fondations tremblèrent lorsque le tonnerre répondit à l’éclair, d’une puissance assourdissante. Et le silence se fit. Certes, la tornade rugissait et le tonnerre grondait, mais cela faisait déjà six jours que les habitants d’Oanylone ne connaissait plus que ça. Non, le silence n’était pas celui de la nature, mais bel et bien celui des humains. Car les réfugiés s’étaient tus, paralysés par la terreur, en voyant l’ombre qui se découpait dans l’encablure de la porte. Un homme, si grand et si massif qu’il devait se courber et resserrer les épaules pour entrer, s’approcha d’eux. La pénombre laissait deviner son visage rugueux et sa barbe drue. Sa volumineuse chevelure argentée lui donnait un air de sagesse, contrastant avec la largeur de ses mains, qui semblaient être capable de réduire en poussière même la plus dure des pierres. Son regard bleu pâle, usé par le temps, semblait tout de même garder au fond de lui une joie enfantine. Le colosse était habillé d’une chemise rapiécée et usée par les affres du temps. Un grand morceau de toile, enroulé autour de ses jambes, témoignait de sa condition de défavorisé. Il laissa apparaître un léger sourire et tous les réfugiés soupirèrent de soulagement. Puis il laissa entendre sa voix caverneuse:

  “Quand il n’y a plus d’espoir, il reste toujours l’amitié.”
  Alors, une vielle femme, au regard dur, à la volonté de fer, s’avança vers lui et lui demanda:
  “Et toi, l’étranger, es-tu venu en ami? Car il est en cette cité des hommes et des femmes dont la parole est de miel mais dont les actes sont comme le venin. Ils vivent sur des montagnes d’or, et ne désirent rien d’autres que de s’élever encore plus dans leur fol quête de butins. La vie de leurs semblables leur importe peu, tant leur soif de trésors les dévore.”
  “Je sais”, répondit l’homme. “C’est pour cela que je viens à vous. La richesse du coeur ne peut être égalée par les richesses de ce bas-monde. Emporteront-ils leurs montagnes d’or dans l’autre vie?”
  “Non, certes pas”, lui répondit la vielle dame. “Mais les richesses du monde nous sont-elles à jamais interdites? Devons-nous nous réduire à vivre tels des animaux pour honorer la richesse de l’âme?”
  “La vie vous a-t-elle appris à renier votre main gauche pour employer la droite?”, demanda l’homme. “Il en est de même pour les trésors que Dieu a créés pour nous. Que les richesses matérielles soient vôtres, car Dieu, par amour pour Ses enfants, nous en a fait don. Mais n’oublions jamais qu’il n’est pas de plus beau trésor que l’amitié.”

  Alors, un jeune homme se dressa et lui demanda: “Mais qui es-tu, toi dont les paroles sont emplies de sagesse?”
  “Mon nom est Georges”, répondit-il.

Le frère de la défunte aimait beaucoup ce texte pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'il était un passage de la vie de Georges et que cela lui rappelait son fils mort lui aussi quelque années auparavant. L'homme ferma son livre dans un claquement sonore qui fut amplifié par l'église silencieuse.

Le curé repris la parole et invita ceux qui le désirez a s'exprimer et à dire ceux qu'il ressentez pour la défunte.

Son époux se leva et sortie un parchemin de sa poche, les larmes au yeux il dit.


Aujourd'hui c'est un triste jours pour moi, mon épouse, nous a quitter, elle laisse des enfants, des frères des sœurs dans le chagrins, mais elle n'aurait pas aimer que ce jours soit remplie de tristesse, elle aurait préférer que je vous parle de se qu'elle avait était, une si bonne mère, jamais elle ne c'est plein tout au long de sa vie, elle a fait tellement de chose pour sa ville, elle a aider ces prochain, elle a toujours était à l'écoute des autres, et elle a toujours ouvert sa porte à ceux qui n'avait rien a manger, la femme qui nous quitte aujourd'hui, et pour moi une femme remplie d'amour, jamais je ne l’oublierais, beaucoup sont venue aujourd'hui pour elle, pour tous le bien qu'elle à fait, et je veux que tout le monde sache que m'a porte sera toujours ouverte pour les plus démunis en sa mémoire, mes enfants et moi nous désirons vous dire, qu'une grande femme nous a quitter, elle n'était pourtant pas riche, elle était qu'une simple Boulangère, mais toutes sa vie elle la donner aux autres, alors aujourd'hui, je vous demande de faire une prière pour elle en silence, en souvenir d'une épouse, d'une mère, d'une sœur, d'une amie, prier pour elle.

Messire jean se retira les larmes au yeux, et il se mis a genoux pour prier devant sont cercueil, toutes l'assembles pria aussi en silence, le curé avait était émus par le discours de cette homme qui avait perdus son épouse, et qui pourtant avait si bien décrit la femme avec qui il avait partager toutes sa vie, un femme simple, mais qui avait tend donner aux autres.
Constantin1er attendu quelque minutes puis repris.


le curé pris un cierge et alluma les cierges qui entourait le cercueil du défunt :

L’Amitié est la lumière du monde c’est la flamme qui réchauffe notre cœur.
Quelle éclaire maintenant la route de Catherina qui le conduit maintenant au Royaume de Dieu !


puis, désignant la croix aristotélicienne qui ornait le cercueil, il déclara…

Dame catherina, nous déposons cette croix aristotélicienne sur ton cercueil.
Cette croix est le signe qui relie Aristote et le Christ, qu'elle soit pour toi signe de salut et de vie éternelle
.

enfin, voyant le panier rempli de présent déposé par les amis de la défunte, il ajouta.

nous déposons ces présent sur ton cercueil, signe de notre amitié, signe de notre prière, signe de notre cœur

Amen…

Mes Amis… cette cérémonie touche désormais à sa fin… Catherina va quitter la maison de Dieu pour rejoindre sa dernière demeure…


puis les orgues et le chœur de l'église entamèrent eux aussi leur dernier adieu a la défunte.

Constatin1er demanda à tous ces fidèles un moment de silence, puis il dit.


Avec tous ceux qui nous ont précédés et qui vivent déjà auprès du Seigneur,
avec l'immense cortège des saints, nous souhaitons un bon dernier voyage à son enveloppe charnelle.


Le curé ferma alors le cercueil avec précaution, et demanda alors.

J'invite les amies de la défunte a porter son cercueil jusqu'au cimetière.

Le cortège quitta l'église et se dirigea vers le cimetière, non loing de l'église, une fois arriver au cimetière
le cortège entoura la tombe.

Constantin1er prie place devant le cercueil et dit :
Nous allons maintenant confier à la terre le corps de notre soeur dans ce lieu où reposent déjà tant de défunts de nos familles. Le moment est venu de lui dire "à Dieu".
C'est un moment de tristesse, mais il faut que l'espérance reste forte en nous. car nous espérons la revoir quand Dieu nous réunira, dans la joie de son Royaume.
Recueillons-nous en pensant à tout ce que nous avons vécu avec Dame Catherina, à ce qu'elle est pour nous, à ce qu'elle est pour Dieu.


Le silence régna pendant la descente du cercueil.

Le curé aspergea le cercueil d'eau bénite et dit :

Citation :
Ne me pleurez pas car là où je vais je serai un ange parmi les anges, ne détruisez pas ma dépouille car c’est un cadeau de Dieu, elle est matière et doit retourner à la matière. Qu’à partir de ce jour le feu soit réservé à la purification des corps impurs, et la mise en terre pour tous ceux qui croient en Lui.

Chacun passa devant le cercueil et jeta une poignée de terre dans la tombe, puis seul la famille proche resta prêt de la tombe.

Constantin1er présenta ses condoléances à la famille et aux proches, puis se retira.


Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mar 6 Nov 2018 - 1:13

Vous voici au terme de ce cursus que vous avez suivi avec brio... hormis la dernière illustration du dernier cours.
Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une brillante carrière au service de notre Seigneur si tel est votre désir, ainsi qu'à vous remettre votre diplôme que voici.

De la parole à l'acte, il lui tendit un parchemin.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Constantin1er
Novice infernal
Novice infernal
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Spiritualité Grégorienne : 46
Date d'inscription : 19/10/2018

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mar 6 Nov 2018 - 5:10

Merci beaucoup, serais t'il possible de passer a l'option curé ? devant épaule Monseigneur Vallere par la suite, j'aimerais poursuivre mon cursus avec l'option curé, puis la licence primaire, et l'option évêque.


Citation :
Option curé. Composée des 4 liturgies et de l'annexe tableau de bord du curé IG. Cette option s'adresse aux titulaires de l'attestation théologique qui, touchés par la grâce du Très Haut un peu plus tard, décideraient de s'investir dans L'Église Aristotélicienne.
L'attestation théologique plus l'Option curé, permettent l'obtention  de la licence primaire de théologie validée par la Préfecture de l'Enseignement.

-Licence primaire de théologie. Composée de 20 cours plus l'annexe tableau de bord du curé IG.

- Option Évêque. Cette option s'adresse plus particulièrement  aux curés. Elle comporte 1 cours sur la liturgie de l'Ordination, 1 autre sur la gouvernance approfondie de l'EA, enfin une annexe sur le tableau de bord de l'Évêque.
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mar 6 Nov 2018 - 10:41

Absolument. J'avais pensé que cela.... ne vous serait pas utile au vu... de vos compétences

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mer 7 Nov 2018 - 12:42

Comme vous avez votre licence nous ne ferons pas de redondance avec les cours.

En ce qui concerne le curé IG, il s'agit de son tableau de bord que voici.




- Le bureau de curé -
- I G -




1) Le bureau de curé que vous pouvez voir uniquement après avoir était nommée (Ig) par vote des paroissiens de la ville ou vous vous êtes présenté.  Il dispose de nombreuses fonctions que vous allez découvrir dans ce cours. Voici le première aspect de ce dit bureau.





2) Office : Cette partie du bureau permet de préparer la Messe, il est impératif de la préparer chaque fois avant les horaires de la messe à venir. Il permet aussi le changement de la date et de l'heure de la seconde Messe.




3) Achat : Il permet de voir la trésorerie de la paroisse, pour le moment la seul chose qui apporte à l'église des écus, ce sont les confessions, et les dons des paroissiens. Cette partie permet aussi l'achat de pain et de vin pour la préparation de la messe.




4) Changer le message : Permet tout simplement de modifier le message du curé, qui ce trouve dans l'onglet " Ma paroisse".




5) Big brother les regarde : Ici vous pourrez voir les personnes qui ont assister à la dernière messe et celles qui ont fait un don.
Mais aussi de voir qui a acheté une indulgence les 30 derniers jours.




6) Démissionner : Est irréversible. Et vous condamnez la paroisse à rester sans curé, autant de jours qu'il vous restait en temps que curé, jusqu'aux prochaines élections.


7) Publication des bans : Permet de faire la cérémonie de mariage, c'est ici que le curé valide les mariages (IG).




CoolDonner de l'argent au diocèse : Permet tout simplement de faire un don à votre Evêque.



9) Confession : Est un des endroits du bureau le plus important, vous vous y rendrez pour nommer les confesseurs et pour vous même confesser 1h00, 2h00, 6h00, 10h00, ou 22h00 pour une journée complète. Vous pouvez aussi gérer la rémunération des confesseurs ainsi que le prix des confessions.




Pour l'Évêque, il s'agit surtout des tableaux de bord de son conseil diocésain et d'un cours sur la liturgie de l'Ordination.


L'Ordination



Vous serez amené un jour à effectuer ce sacrement. Que nous dit le DC et détaillons le.


Citation :
La cause matérielle = tout fidèle voulant servir l’Église et Dieu par-dessus tout.
La cause efficiente = celui qui élève à la prêtrise doit lui-même être prêtre et en avoir reçu le mandat de la curie.
La cause formelle = messe d’ordination et vœux d’élévation sacerdotale.
La cause finale = être désigné successeur des apôtres et pouvoir ainsi accéder au haut clergé.

La cause matérielle.

- Les vagabonds ne pourront pas être ordonnés, sauf s'ils peuvent se déplacer et devenir des missionnaires vagabonds.

- les paysans et artisans peuvent se faire ordonner, mais devront être encouragés à prendre la voie de l'Église ou de la médecine. S'ils choisissent l'armée, ils devront définitivement renoncer aux armes ou se faire défroquer, et s'ils choisissent l'Administration ils devront le faire pour la défense de l'Église au sein des institutions.

- les théologiens (voie de l’Église aristotélicienne) peuvent et seront encouragés à se faire ordonner.
- les médecins (voie de la médecine) seront autorisés à se faire ordonner s'ils choisissent d'exercer au sein d'un ordre religieux, ou comme médecin paroissial.
- les fonctionnaires (voie de l’état) devront justifier leur volonté d'ordination.
- les militaires (voie de l’armée) ne pourront pas se faire ordonner de par l’incompatibilité entre la fonction de soldat et le statut de prêtre.
- Un fidèle à charge de famille, ne pourra se faire ordonner que si la famille dont il la charge, et en particulier les jeunes enfants ne seront pas lésés par son élévation à la prêtrise. Une étude au cas par cas devra être faite avant la cérémonie. Dans le cas d'un fidèle marié, mais sans enfants il suffira de l'autorisation du conjoint, et dans ce cas l'ordination annule le sacrement du mariage.


La vie spirituelle des prêtres est centrée sur leur responsabilité pastorale. C'est au cœur de leur ministère apostolique que les prêtres vivent leur propre chemin spirituel
L’éducation aristotélicienne et civique, la célébration de la messe et la charité du pasteur sont les sources de leur vie spirituelle. Le prêtre doit pouvoir être montré en exemple comme Christos et Aristote sont leur exemple.
Certains prêtres voudront compléter leur vie spirituelle en s'impliquant dans la "société laïc". Dans ce cas le prêtre qui choisit cette route, doit le faire uniquement s'il peut le faire en tant que prêtre et donc en prônant le message divin.
Si à un moment sa charge entre en opposition avec son statut de prêtre, il devra se faire remplacer plutôt que de prendre des décisions contraires au message aristotélicien.
Seul le baptisé remplissant les conditions susmentionnées, formé aux règles de l’Église et conscient de prendre l’engagement à vie de servir Dieu à travers l’Église aristotélicienne pourra être ordonné après avoir fait ses vœux.


La cause efficiente

Seul un prélat pourra élever un baptisé à la prêtrise. Dans des cas exceptionnels, un prêtre particulièrement reconnu pour sa participation au service de l’Église et de la vraie foi pourra être autorisé par la curie à élever à la prêtrise sans faire partie du haut clergé.
Les prélats sont les cardinaux, les Évêques, les Abbés et Recteurs reconnus par Rome. Les prêtres ayant une charge spécifique au sein du clergé régulier et accrédité par la congrégation de la diffusion de la foi peuvent aussi conduire à l'élévation les membres de leur ordre religieux.

la cause formelle

La cause formelle est partagée en deux étapes.

a) Les voeux

Le candidat doit s’engager devant Dieu, un prélat et un autre prêtre sur quatre points.

À ne pas porter d’arme de combat à l’exception des armes d’apparat liée à la noblesse ou au coutumier.

À ne pas fonder de famille, de ce fait il fait vœux de chaste célibat et ne pourra adopter.

À être exemplaire : il devra privilégier l'étude à la recherche de biens temporels. Il fera le nécessaire selon son rang et son statut dans la société, pour recevoir son accréditation de « Théologien de l'Église aristotélicienne, universelle et romaine » et mettre ses capacités au service de la vraie foi et des fidèles en général.

À la triple obéissance : obéissance à la hiérarchie instaurée par Christos, l’obéissance aux dogmes, l’obéissance au droit canon.

b) l’élévation

Une fois les vœux fait, il pourra être élevé à la prêtrise pour servir Dieu, l’Église et l’Humanité.

Un prêtre, prélat de l’Église ou mandaté pour les ordinations, supervisera les bénédictions et voeux basés sur les 4 éléments de la création.
L'officiant qui précèdera ensuite à l'imposition des mains, symbole de la quintessence divine (l'éther). Il réaffirmera aussi sa foi en notre Credo avant de recevoir les insignes de sa nouvelle vie. Il sera alors élevé à la prêtrise pour servir Dieu, l’Église et l’Humanité.


la cause finale

Une fois élevé à la prêtrise, le fils de Dieu et frère des humains devient prêtre et père spirituel, il pourra devenir un guide parmi les guides et assumer une charge de responsable de paroisse, de diocèse, de province, ou d’un ordre religieux.

Maintenant , dans la pratique , voyons comment se déroule cette célébration.

Citation :
Officiant : Aujourd'hui est un jour particulier car je vais procéder à une ordination à la prêtrise. Messire Y, [titre], venez

Candidat : Me voici


Officiant : Fils bien-aimé, avant d'être ordonné prêtre, il convient que tu déclares devant l'assemblée ton intention de recevoir cette charge. Veux-tu être consacré à la prêtrise de l'Église Aristotelicienne ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

Officiant : Veux-tu accomplir ta mission de prêtre avec charité et simplicité de cœur, pour aider ton évêque, et faire progresser le peuple aristotelicien ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

[Lecture d'un passage du Livre des Vertus et/ou sermon adéquat]

Au centre de l'église aristotélicienne, le postulant à la prêtrise médite à genou au centre d'un cercle tracé autour de quatre colonnades sur lesquelles reposent des objets de belle facture. Une vasque d'eau pure pour l'eau, un petit brasier pour le feu, une pierre taillée pour la terre et un encensoir pour l'air sont les symboles des quatre éléments de la théorie aristotélicienne. Le cercle et le futur prêtre figurent eux le dernier élément mystique : l'Éther, symbolisation de l'âme et de la présence du divin en toute chose.


Officiant : face à la flamme du brasier qui monte vers le ciel, promets-tu de vivre en communion avec l'oeuvre de Christos ainsi que dans le respect et l'obéissance de la hiérarchie de notre Sainte Église Aristotélicienne ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

Officiant : que le Feu aristotélicien purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

[répons de l'assemblée]

Officiant : face à la pierre taillée, socle fondateur sur lequel repose toute l'architecture de l'édifice de notre Sainte Eglise Aristotélicienne, veux-tu consacrer ta vie à suivre le chemin illustré par les paroles d'Aristote ? Promets-tu de vivre en communion avec tes collègues dans le respect et l’obéissance de la Foi et de notre dogme pour la vie ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

Officiant : que la Terre aristotélicienne purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

[répons de l'assemblée]

Officiant : Face à l'odeur de l'encens qui chasse les mauvaises émanations, promets-tu de respecter de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale les préceptes du droit canonique de notre Sainte Eglise Aristotélicienne ? Promets-tu d'aider les enfants de Dieu à échapper à l’Enfer lunaire en les éloignant de toute hétérodoxie ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

Officiant : que l'Air aristotélicien purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

[répons de l'assemblée]

Officiant : Face à l'eau symbole de pureté, promets-tu de partager de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale les préceptes de l'éthique aristotélicienne qui consiste principalement à trouver le juste milieu entre abstinence et débauche ? Promets-tu de tout ton coeur, de toute ton âme et sans aucune restriction mentale de refuser de sombrer dans le péché en cultivant les vertus et en luttant contre les vices ?

Candidat : Oui, [réponse positive personnelle].  

Officiant : Que l'Eau aristotélicienne purifie et donne bénédiction à ce serviteur du Très-Haut !

[répons de l'assemblée]

[Le candidat est à genou ou à plat ventre]

Officiant : Béni ton serviteur, Ô Très-Haut et octroi lui ta protection et ta faveur.

Candidat : [Récitation du Credo]

[Ici l'officiant met ses mains sur la tête du candidat au centre du cercle]

Officiant Que l'Ether aristotélicien achève lui-même en toi ce les autres éléments ont débutés. Frères, avec tous les saints qui intercèdent pour nous, confions à la miséricorde de Dieu celui qu'il a choisi comme prêtre.

[Le candidat est toujours à genou ou à plat ventre. L'assemblée peut chanter]

Officiant Par l'imposition de mes mains et l'Ether aristotélicien, reçoit les pouvoirs de ton ministère [ici on peut nommer quelques sacrements] et guide les fidèles aristotéliciens par l'exemple de Christos et d'Aristote afin de les aider à accéder au Paradis solaire.

[Ici on remet les pièces du niveau d'ordination (étoles, mitres, chasuble...)]

Officiant : relève-toi , prêtre de la Sainte Église Aristotélicienne et présente-toi à tes nouvelles ouailles [si dans la paroisse où il agira]

[Ici le nouveau prêtre fait son premier sermon en tant que prêtre]

Pour  ceux qui veulent s'exercer à la pratique de la célébration, vous pouvez toujours en faire une que je corrigerai avec vous. Pour les autres n'hésitez pas à poser des questions. Un conseil, Comme ce genre de sacrement n'est pas fréquent, gardez le sous le coude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mer 7 Nov 2018 - 12:49

LE CAMÉRIER
















_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOISBRIAND
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Masculin Nombre de messages : 725
Spiritualité Grégorienne : 1593
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   Mer 7 Nov 2018 - 12:50

LE CHANCELIER DIOCÉSAIN






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LICENCE PRIMAIRE DE CONSTANTIN
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'enseignement de la traite des noirs en primaire
» L'ARC DE CONSTANTIN
» Réunion des entreprises du Secteur Primaire
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Les Paroles de Jean Dominique:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: Cellule de Constantin-
Sauter vers: