Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Jeu 24 Déc 2015 - 12:23


Le 29 décembre an de grâce 1463 sera inhumé notre recteur Son Eminence David de Sent-Bertan.


Puis secouant la tête, le prévôt songeait tristement qu'au moins l'une de ses dernières volontés serait respectée.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.


Dernière édition par Hernanie le Mar 26 Jan 2016 - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Dim 24 Jan 2016 - 14:13

J’ai le cœur en peine et les larmes aux yeux,
Des souvenirs de toi des saisons en arrière.
Je n’oublierai pas nos instants complices,
Ni tous ces jours de joie que nous avions partagés,
Nous étions deux amis, deux âmes sœurs aux deux destins liés.
Pourtant cette nuit de décembre tu as lâché ma main,
Brisant notre amitié, montant au Paradis,
Espérant ton retour pleurant comme une enfant,
Je suis restée longtemps face au cercueil
Priant ardemment pour qu'un miracle se produise.

Il est de ces rencontres que l’on n’oublie jamais,  
De celles qui font partie de notre destinée…  

Merci d’avoir été mon Ami… Je vais reprendre le chemin,
à l'endroit où nos routes se sont séparées.
Puisses tu me pardonner.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Lun 25 Jan 2016 - 16:57


C'était une rectrice transie de froid, pourtant couverte d'une tenue des plus chaudes qui s'approchait du gisant de son ami, elle n'avait osé l'approcher de près depuis la mise en tombeau de son frère. Elle s'agenouilla à hauteur du visage de pierre et déposa sur le front de marbre un léger baiser.

David toi qui m'a toujours fait confiance, toi qui fut le gardien de ma vie remise entre tes mains lors de mon arrivée en ce havre de paix. Tu n'es plus...Pour mon grand malheur. Alors pour retrouver la sérénité intérieure, et faire fuir les tourments qui m'agitent je pars voyager. J'ai aussi besoin de m'éloigner un peu de notre Argentat chéri. Tout me rappelle trop Toi : Une pierre, une cellule, un couloir, notre chapelle, notre roseraie, nos bureaux...D'ailleurs je confie les clés à notre Grand Prieur.Je n'y passerai qu'épisodiquement...Le temps de me remettre les idées en place. Avant de ne partir je souhaitais déposer une rose noire de notre parc mais ce n'est plus la saison, tu attendras les beaux jours.

A bientôt mon ami.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.


Dernière édition par Hernanie le Lun 1 Fév 2016 - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Ven 29 Jan 2016 - 17:47


La grégorienne ne pouvait se résoudre à quitter la crypte devenu le lieu de son recueillement quotidien. Allumant une bougie, déposant un bouquet de fleurs au pied de la sépulture de pierre. Elle se laissait envahir pas leurs souvenirs, et au fond de ses yeux d'habitude pétillants on ne pouvait qu'y lire de la détresse. Elle s'agenouilla et s'adressa à Lui à voix basse comme toutes les fois où elle devait faire un choix :

David, sans toi je suis perdue...Je reste au milieu d'une route qui se sépare en deux et je ne sais plus quel chemin pendre. Tout était si facile quand tu étais là, quand je savais pas où aller tu me prenais la main et je te suivais. Tu n'es plus et c'est à moi seule de décider quel sentier j'emprunterai sans personne pour m'aider à me relever si je trébuchais. Très certainement que la paix reviendra mais quand ?

''Perdre quelqu'un qu'on aime, c'est perdre une partie de soi même.
Cette blessure en nous est aussi tangible que le vide que l’on ressent autour
de nous.
On se demande si nous aurons la force de marcher dans un monde où la personne
aimée ne laissera plus jamais ses empreintes.
On se demande comment la terre peut continuer de tourner alors que notre univers
s’est arrêté.
On parle en silence le langage des larmes.
Ceux qui ont traversé le pays des larmes où nous nous perdons aujourd’hui nous
montrerons le chemin.
On entamera le rituel sacré du souvenir.
Le chagrin deviendra notre compagnon de route…
Il nous donnera le courage d'affronter les défis les plus exigeants de la vie ...
De savoir accepter ce que donne la vie et ce que la vie reprend....
Un beau jour, la paix reviendra.
Peut-être la paix reviendra-t-elle dans un timide rayon de soleil
À travers la fenêtre close.
Peut-être la paix reviendra-t-elle dans le chant d’un oiseau.
Avec le temps, le voile du chagrin se lèvera.
La paix reviendra dans notre cœur…et on saura que l’amour partagé est un don du
ciel qui ne meurt jamais. L’Amour partagé est la plus précieuse et la plus sacrée de
nos richesses en ce monde.
L’Amour que chacun d’entre nous te portait est éternel.''

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Sam 30 Jan 2016 - 19:29


Des larmes et des fleurs pour un tombeau.

Le prévôt s'agenouillait, repliait ses bras sur la poitrine froide du gisant de son ami puis posait sa tête sur ses avant-bras croisés. Son cœur soupirait et son âme pleurait.

David,
Ton absence m'obsède. Je voudrais m'endormir là tout près de toi  et ne plus me réveiller pour ne plus penser.
Je t'avais promis de veiller sur Argentat mais le monastère est bien désert depuis tes funérailles, je n'ai aucune nouvelle de Sébastien Louis pas plus d'Aymé que de Lyonis, ce vide m'oppresse un peu plus chaque jour.



_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.


Dernière édition par Hernanie le Mar 25 Avr 2017 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Jeu 4 Fév 2016 - 12:33

Le vent soufflait dans les hauteurs du monastère, à travers les branches des rosiers endormis elle pouvait presque entendre sa voix la guider sur le chemin de la vie. Alors en relisant près de Lui un extrait du livre des vertus...Elle sut...Elle devait partir à la recherche de la Vérité...!


Livre d'Aristote, chapitre 2.

Citation :
"...Alors qu'il s'approchait des marches du temple, Aristote s'arrêta, comme immobilisé par une force invisible. Ne comprenant pas ce qui se passait, il se retourna vers la ville pour appeler sa mère Phaetis, qui était à quelque distance de là. Mais ses lèvres ne produisirent aucun son.
La terreur commençait à inonder son âme, quand le tonnerre gronda au-dessus du temple du faux dieu. Un éclair vint le frapper en son centre et Aristote s'écroula.
Puis une voix puissante qui faisait frémir les cieux retentie dans l'esprit d'Aristote; elle disait: "Voilà ce que ma puissance réserve aux démons qui se font honorer comme des dieux. Cherche le Dieu unique, cherche la Vérité et la Beauté, car un jour viendra celui qui restaurera tout". ..."

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Mar 21 Juin 2016 - 17:07

une rose pour chaque saison passée sans toi.


Une longue silhouette vêtue de noir de la tête aux pieds longeait les couloirs de la belle abbaye. Depuis combien de temps n'avait-elle pas poussé les portes de ce lieu saint ? Aurait-elle abandonné les siens ? Depuis le départ de son ami David elle n'était plus vraiment la même...Vidée de toute la joie qui l'habitait habituellement.
Ses pas la menèrent presque malgré elle jusque la crypte, lieu où désormais reposait son ami...Elle n'avait jamais admis son décès. Elle retira les bouquets et les gerbes fanés et déposa deux roses noires cueillies dans la roseraie d'Argentat qu'elle ceint d'un ruban rouge en souvenir de sa condition.

Le père Louis Sébastien avait travaillé d’arrache-pied  sur l’HAGIOGRAPHIE DE SAINT GALVANO DE LODI. Mais elle qu’avait-elle fait durant ses six longs mois passés sans Lui ?
Elle dépoussiéra le tombeau de pierre et s’assied à ses pieds, le regard vide de toute expression et le front plissé comme si elle réfléchissait. Elle songeait à son arrivée à Argentat en 1458 pour le baptême de son cousin, puis de sa rencontre avec Mousse le père qui allait l’unir à Thamior, ses cours de théologie qui suivirent, enfin le décès de son époux bien aimé. La longue traversée du désert suite à cette tragique disparition. Puis de son retour au monastère trois ans après…L’instant de leur belle rencontre, ils devinrent vite inséparables ces deux là… !

Puis une voix sans timbre se fit entendre dans un chuchotement. Elle se mit à lui  parler … Comme avant… :


David , Argentat se meurt et par ma faute… Je n’étais pas digne d’être rectrice, j’ai cru être forte mais ton décès m’a laissé un gout d’amertume. Je  ne sais que faire de ma vie, comment veux tu que je guide  cet Argentat que tu m’as confié ?

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.


Dernière édition par Hernanie le Dim 16 Avr 2017 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Ven 17 Mar 2017 - 15:41


Hernanie avait besoin de parler à David alors la grégorienne quittait un des bureaux des membres du chapitre pour rejoindre la crypte, elle avait tenté de remettre un peu d'ordre, mais il fallait bien se l'avouer un désordre ambiant y régnait.

Puis la sœur sourit : Ce désordre est en partie un peu à cause d'elle. Aymé avait tenté d'y remédier, mais avait bien vite abandonné, le prévôt s'étant étalé un peu partout. Des cours par ci, des ébauches par là...
Il faut se l'avouer, elle-même ne s'y retrouvait pas.



Mais toi mon ami tu étais là et les facéties de ton prévôt te faisaient rire. Même Lyonis et Roland n'avaient pas su me canaliser. Peu importait même si nous n'étions que quatre, l'ordre grégorien revivait et respirait la joie de vivre.

Quelques années passèrent et le prévôt disparut à son tour, puis ce fut Roland terrassé par une crise de mélancolie qui s'éloigna pour une longue traversée du désert.


Le jour de ta nomination de recteur je revenais comme un cheveu sur la soupe. Tu me présentais alors à SE Aymé et Mgr Vauvout. Tu me redonnais les clés de mon bureau comme si j'étais partie la veille.
Nous retravaillions de nouveau ensemble, faisant de nouveaux projets jusqu'au jour de mon ordination où tout se gâta...Argentat s'obscurcit de nouveau. Tu avais disparu..

Malgré tout tu revins et cela repartait comme avant, enfin ce que je croyais..Mi décembre 1463 je te retrouvais à demi mort sous un arbre de notre roseraie. Malgré mes études de médecin en l'abbaye de Noirlac je n'ai pu te sauver du trépas.

J'ai pensé pouvoir continuer avec Sébastien Louis à faire tourner notre monastère. Mais nous n'avions pas compté sur mon découragement. J'ai voulu renoncer à mes vœux, ne sachant plus que faire. J'ai trainé quelques mois, l'âme en peine et le cœur lourd, abandonnant notre Argentat chéri à son triste sort.

Mais aujourd'hui je suis là et l'espoir renaît : Lyonis reprit Argentat en main, un bonheur n'arrivant pas seul, Roland est revenu parmi nous, ainsi que SE Childebert. Une nouvelle ère flotte sur Argentat et je sais mon Ami que de là-Haut c'est toi qui veille sur Nous.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Mer 12 Avr 2017 - 18:13

Comme chaque fois que quelque chose dérangeait Nanie il fallait qu'elle en parle à son parrain. Elle tentait de secouer le gisant de pierre, puis soupirait il était bien trop lourd pour bouger de quelques centimètres.

David toi l'homme si bon, pourquoi n'es tu plus là ? Je me suis posée tant de fois la question et je ne trouve pas la réponse..
Tu sais qu' il y a trois semaines l'espoir renaissait pour Argentat, mais depuis presque huit jours j'ai la vague impression de me battre contre des moulins à vent, plus de nouvelles de Lyonis pas plus que du grand prieur. Le monastère tournant au ralenti si on peut appeler çà tourner d'ailleurs, j'ai peur que l'on se retrouve une fois de plus à Rome affublé du qualificatif d'ordre dormant...!
Et ce n'est pas faute de tirer le signal d'alarme un peu partout.

Ah oui je ne te l'ai pas dit, nous avons baptisé sieur Boisbriand, et encore je suis passée outre le grand prieur, pour cause de Non réponse. Il suit avec moi sa licence théologienne, je le verrai bien maistre des novices...à voir avec lui par la suite. Je suis sure que tu te serais bien entendu avec lui.
Par contre j'ai quelques soucis avec Maximusdefrance, je ne comprends pas que quelqu'un bardé de licences qui  de surcroît inspecteur des séminaires veuille à tout prix en refaire une...Tu connaissais mon envie d'apprendre et si je devais refaire un séminaire, c'est un cursus dont je ne suis pas diplômée que je suivrai - comme celui de proc ecclésiastique-  Si tu étais encore de ce monde nous en aurions parlé ensemble. Mais tu n'es plus et ne sera jamais plus là. Tu me manques terriblement mon frère, mon ami, mon parrain.

En souvenir de la cérémonie de baptême d'aujourd'hui je te lirai un texte que la marraine de Boisbriand a bien voulu que j'utilise.

Tout en lisant le parchemin, elle alluma un cierge


Citation :
Joli cierge

Brûle joli cierge
Éclaire moi
Que ta lueur me montre la voie.

Brûle joli cierge
Ta flamme danse devant mes yeux
Et je repense à mes aïeux.

Brûle joli cierge
Témoins de mes joies et de mes peines
Devant toi, je n'ai plus de pensées hautaines.

Brûle joli cierge
Pareil à un phare dans la nuit
Tu guides le pèlerin que je suis.

Brûle joli cierge
dans le silence d'une cathédrale
alors que m'appelle une pierre sépulcrale.

Éteins-toi joli cierge
Ta mission est finie
car je suis à la fin de ma vie.

Brûle joli cierge, encore
Nous sommes morts hier
et pourtant avec les prières
Tous deux sommes présents, encore.

(Orthon)

Elle se relevait se dirigeant en dehors de la crypte, pour ecouter le vent qui soufflait sur Argentat. Espérant entendre la voix de son ami, se propager à travers la brise légère du monastère.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Lun 17 Avr 2017 - 22:09



Nanie, se précipita à la crypte pour s'entretenir avec son ami. Avant de n'exprimer son ressenti elle nettoya le tombeau, retira les fleurs flétries puis lui déposa une gerbe de lys blancs mêlés à quelques fleurs rouges, qui rappela qu'il eut porté la robe cardinalice.

David, je ne sais pas comment commencer, tout se bouscule dans ma tête. Il y a déjà le noviciat de Boisbriand qui dès fois tourne à la joute verbale.
Ce n'est pas cela qui me tracasse car finalement nous trouvons toujours un terrain d'entente.
Depuis ton décès, le monastère ne tournait plus ou quasiment plus. Par ma faute je le reconnais, tu n'étais plus là pourquoi aurai-je continuer sans toi ?

Nous sommes de retour et j'ai cédé ma place de rectrice à Lyonis, mais il se passe des choses étranges et tu sais qu'il me faut toujours une dose d'explication pour que je comprenne l'inexplicable. D'abord je ne comprends vraiment pas la démarche de Maximusdefrance ??? Et là le pompon, nous avons à nos portes une visite des plus surprenantes celle d'un délégué aux ordres.
Je cherche à comprendre, peut-être serai-je devenue paranoïaque, j'avoue que c'est l'effet de ton décès qui me fait méfier de tout le monde quand dans ton dernier souffle tu me confiais qui précipita ta perte !

Tout cela ne m'augure rien de bon. De là à parler de complot c'est surement un bien grand mot...Mais il règne au monastère une atmosphère des plus lourdes.

Mon frère mon ami, bien sur que je n'entendrai pas ta voix, mais de là-haut veille sur Argentat.

Elle terminait à genoux à la hauteur du visage du gisant de marbre, posa sa main sur son front. Embrassa sa croix grégorienne et récita avec ferveur la prière de Saint Grégoire, cette prière qu'ils récitèrent ensemble bien des fois quand quelque chose ne tournait rond.
Puis elle soupirait d'aise Leurs Eminences Aymé et Childebert veillaient au grain.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Hernanie
Grand Prieur
Grand Prieur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2726
Paroisse (Diocèse) IG : A Argentat. Il est des blessures qui ne guérissent pas, même avec le meilleur des médecins !
Spiritualité Grégorienne : 7135
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   Lun 15 Mai 2017 - 18:19


Hernanie le cœur en berne, rentrait de Rome avec dans sa main quatre roses noires et courut se réfugier dans la crypte près du tombeau de son ami David. Elle sanglotait et rien ne semblait la consoler. Elle frappa de ses poings les pieds du gisant comme si elle espérait que son ami se relève. Enfin elle finit par se calmer et déposa les quatre roses sur la poitrine de ce qui représentait David. Elle allumait trois cierges source de lumière, puis comme à son habitude elle Lui parlait :


David nous vivons des heures les plus tristes, les quatre roses sont pour toi, Aymé, le Cardinal Arnault d'Azayes et le serviteur Turc de son éminence, tout trois sont tombés sur un chemin des Appenins des plus rocailleux sous des flèches de moines arborant la croix des jésuites. Puisse leurs bourreaux être punis.

Que le Très-Haut dans son infinie miséricorde les accueille en son paradis solaire.
L'église venait de perdre deux de ses plus grands personnages et les grégoriens pleuraient leur frère bien aimé.

_________________
''J'ai dans le coeur quelque part de la mélancolie''
Ex Evêque de Clermont. Teckel à poil ras.
" Méfiez-vous des croyances dévoyées car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours ."

Je ne reconnais qu'une seule Eglise, l'Eglise Aristotélicienne Romaine une et indivisible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gisant de David de Sent-Bertran- Recteur de l'ordre -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Lanero {OK}
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» David MeShow - Anus
» David Villa Icon
» Recherche Recteur/Rectrice Adjoint(e)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: L'abbaye :: Chapelle Saint Basile :: Crypte-
Sauter vers: