Abbaye mère de l'Ordre Grégorien
Bienvenue en notre abbaye Grégorienne d'Argentat !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 St Origène : De la prière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frère David
Grand Père Angelique
Grand Père Angelique
avatar

Masculin Nombre de messages : 1272
Paroisse (Diocèse) IG : Dans le soleil...
Spiritualité Grégorienne : 4428
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: St Origène : De la prière   Sam 25 Jan 2014 - 21:02

De la prière (par saint Origène)


La prière n’est pas d’abord un devoir, mais avant tout une participation à l’œuvre et à la volonté du Très Haut. Nous allons ici parler de la prière individuelle, la prière collective et dominicale étant plus simple à appliquer car se déroulant avec l’aide d’un clerc.

Le lieu de la prière

Tout Aristotélicien sait que chaque lieu est une partie de l'univers et que l'univers même est un temple de Dieu. Dès lors, en tout lieu, l'Aristotélicien pourra prier le Très Haut. Toutefois, il est nécessaire de choisir un lieu convenable.
De par son caractère sacré, l'église est le lieu idéal pour la prière. Cependant, il est notoire que Christos, lui, priait presque partout. Nous aussi sommes donc libres pour prier là où nous le voulons ; mais nous devons garder l’esprit de la prière. « Tout Aristotélicien sait que chaque lieu est une partie de l'univers et que l'univers même est un temple de Dieu. »
Pour sa prière, l'Aristotélicien se tournera de préférence vers le levant, en effet, c'est de là que se lève le Soleil, demeure céleste du Très Haut, des anges et des Saints.

La préparation à la Prière


Celui qui se dispose à prier doit se recueillir et se préparer quelque peu, pour être plus prompt, plus attentif à l’ensemble de sa prière.
Il doit de même chasser toutes les anxiétés et tous les troubles de sa pensée, et s’efforcer de se rapprocher de la grandeur du Très-Haut.
Songez bien qu’il est impie de se présenter au Très Haut sans attention et sans effort, avec une sorte de sans-gêne ou de désintéressement qui ne pourrait que contrarier le Très Haut.

Comment se présenter à Dieu lors de la Prière ?


En venant à la prière, il faut présenter pour ainsi dire l’âme avant les mains, élever l’esprit vers Dieu avant les yeux, dégager l’esprit de la terre avant de se lever pour l’offrir au Très Haut.
L'amitié aristotélicienne doit présider son âme avant de s'adresser au Très Haut, c'est pourquoi, il faut oublier tout ressentiment des offenses qu’on croit avoir reçues, si on désire que Dieu pardonne le mal que l'on a commis.
Personne ne pourra obtenir quoi que ce soit par la prière s'il ne prie pas avec de bonnes dispositions et une foi droite. Il ne s'agit pas de parler beaucoup; il s'agit de ne pas venir à la prière avec une âme troublée par des ressentiments. On n'imagine pas non plus que celui qui prie puisse obtenir le pardon de ses péchés s'il n'a pas d'abord pardonné de tout son cœur à son frère qui lui demande pardon.
En premier lieu donc, celui qui se dispose à prier aura grand avantage à adopter une attitude humble qui l'aide à se mettre en présence de Dieu et qui l'aide à lui parler en comprenant qu'il est présent et l'observe, plus encore que d’habitude en cet instant privilégié. Certaines images ou certains souvenirs d'événements passés encombrent l'esprit qui se laisse envahir par eux ; ainsi il est utile de se souvenir que Dieu est là et qu'il connaît les mouvements les plus secrets de notre âme.

De l'attitude du corps pendant la Prière

Comme les attitudes du corps sont innombrables, celle où nous étendons les mains et levons les yeux au ciel doit être sûrement préférée à toutes les autres, pour exprimer dans le corps, l’image des dispositions de l’âme pendant la prière.
Nous disons qu’il faut agir de la sorte, quand il n’y a pas d’obstacles. Mais les circonstances peuvent amener parfois à prier assis, par exemple quand nous avons mal aux pieds ; ou même couché à cause de la fièvre. Pour la même raison, si, par exemple, nous sommes en bateau ou que nos affaires ne nous permettent pas de nous retirer pour nous acquitter du devoir de notre prière, nous pouvons prier sans prendre aucune attitude extérieure.

L'objet de le prière

Il faut se garder de demander au Très Haut des choses petites et terrestres. Par là, j'entends les biens matériels, la richesse, les honneurs...

La Prière du Pécheur

Pour la prière à genoux, elle est nécessaire lorsque quelqu’un s’accuse devant Dieu de ses propres péchés, en Le suppliant de le guérir et de l’absoudre. Elle est le symbole de ce prosternement et de cette soumission. C’est là l’agenouillement spirituel, ainsi appelé parce que toute créature adore Dieu et se soumet humblement à Lui.


Traduit par frère Vincent Diftain d’Embussy
Revenir en haut Aller en bas
 
St Origène : De la prière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite prière
» La prière exaucée
» La prière du nutella
» Prière du Légionnaire
» Ange gardien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye mère de l'Ordre Grégorien :: Les Archanges et Saints :: Les Écrits des Saints-
Sauter vers: